La Toupie  >  Dictionnaire  >  Paralogisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Paralogisme



Définition de paralogisme


Etymologie : du grec ancien paralogismos, faux raisonnement, contre la logique, composé de para, contraire à, à côté de, et logizéin, raisonner.

Le terme paralogisme désigne un raisonnement faux, erroné, mais énoncé de bonne foi, de manière involontaire, sans la volonté d'induire en erreur. Il se distingue du sophisme qui sous-entend la mauvaise foi de celui qui utilise cet artifice pour tromper ou manipuler.
Synonymes : aberration, absurdité, contresens, erreur, illusion, inexactitude, leurre, non-sens, sophisme.

Le paralogisme tire une conclusion fausse ou contraire aux règles à partir d'énoncés (prémisses) qui peuvent être soit faux, soit vrais mais qui sont utilisés de manière inappropriée. L'argumentation qui a une apparence de rigueur parvient assez facilement à induire en erreur des esprits inattentifs ou peu familiers avec la logique.
Le philosophe allemand Emmanuel Kant (1724-1804) a énoncé dans la Critique de la raison pure (1781) plusieurs paralogismes qu'il présente comme des illusions de la raison, telle, par exemple, l'immortalité de l'âme qui ne peut être démontrée par un raisonnement logique.

En psychiatrie, on appelle paralogisme un trouble sémantique (lié à la signification des mots ou à la structure du langage) qui consiste à détourner le sens d'un mot ou d'une locution au profit d'une signification personnelle différente de celle qui est communément admise.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page