La Toupie  >  Propositions


 

  Atout pique  


 


Propositions pour un monde plus équitable




Voici, sans chercher à être exhaustif, quelques propositions pour rendre notre société plus équitable, en essayant de trouver une troisième voie entre le capitalisme sauvage qui écrase les plus faibles et l'égalitarisme intégral qui décourage le développement individuel.


Mettre fin à la féodalité capitaliste

  • Plafonnement de l'héritage. Equitable et redistributive, cette mesure permettrait de "remettre les compteurs à zéro" (ou presque) à chaque génération, en dégageant des ressources pour mettre en œuvre une véritable politique d'égalité des chances. La progressivité des droits de succession et un plafond judicieusement choisi permettraient de ne pénaliser que la frange la plus riche de la population. Voir : Le plafonnement de l'héritage.

Etablir un commerce éthique et équitable entre les peuples

  • Redonner du sens et de l'équité aux échanges commerciaux. Favoriser la démocratie, la défense des Droits de l'Homme, les relations entre les peuples et mettre fin au "dumping social" qui est en train de dissoudre près de deux siècles d'acquis sociaux. Voir : Echanges commerciaux.

Construire une fiscalité plus équitable

  • Augmentation sensible des impôts progressifs pour favoriser l'emploi et le logement et pour baisser d'autres impôts injustes, comme la TVA, qui pèsent davantage sur les faibles revenus. Voir : Augmenter les impôts progressifs.

  • La fiscalité, levier pour la justice sociale. Pour l'impôt sur le revenu, la TVA, les charges patronales, mettre en place différents taux ou coefficients selon la contribution à la satisfaction des besoins essentiels de l'individu et des priorités sociales. Voir : La fiscalité comme levier....

  • Instauration d'une taxe sur les transactions financières (Taxe Tobin)

  • Réforme fiscale et partage du travail pour sauver le régime des retraites

  • ... et bien d'autres mesures fiscales...

Partager le travail

  • Travailler moins pour que tout le monde puisse travailler. Doit-on, comme c'est en général le cas, vivre dans une société où certains travaillent beaucoup et d'autres pas ou très peu, dans la logique inégalitaire du "travailler plus pour gagner plus" qui est un contre sens historique. Les hommes politiques devraient s'emparer sérieusement de cette question et proposer un nouveau contrat social basé sur le droit fondamental au travail pour tous.
    Voir l'article : Partager le travail devenu une ressource rare.
    Voir des propositions pour une meilleure répartition du temps de travail.

Pour une véritable démocratie

  • Une plus juste répartition des sièges à l'Assemblée nationale afin que tous les courants d'opinions puissent être représentés.
    Voir : Pour un mode de scrutin proportionnel.

  • Une élection du Président de la République suffrage indirect pour en finir avec la monarchie républicaine et restituer à l'Assemblée nationale toute sa légitimité.
    Voir : Election présidentielle.

Pour des médias indépendants

  • Une aide publique aux organes médiatiques indépendants, c'est-à-dire sans aucune dépendance financière politique ou religieuse.
    Voir : Pour des médias indépendants.

Contre le "court-termisme" et le clientélisme : "La jachère politique"

  • Interdiction de briguer deux mandats successifs, pour un élu sortant (Président de la République, député, maire, sénateur, conseiller municipal, régional ou général).

  • Candidature à la Présidence de la République : ne pas avoir été ministre ou Premier ministre au cours des trois années précédant l'élection.

    Voir : Contre le "court-termisme"....

Solidarité

  • Faciliter le prélèvement d'organes sur une personne décédée. Il faut rendre possible le prélèvement de tous les organes, quel que soit l'avis du défunt et de sa famille, selon le principe que le corps du défunt appartient à l'ensemble de la société. Ainsi, seul le corps médical et / ou scientifique serait à même de décider des prélèvements d'organe pour soigner des personnes en attente de greffe ou dans l'intérêt de la collectivité.



Et maintenant soyons un peu utopique :

Au niveau mondial : l'équité géographique

  • Mise en commun des ressources du sous-sol : mines, pétrole, gaz naturel, en vue d'une redistribution équitable.

  • Instauration d'une taxe mondiale sur la production agricole et la consommation d'eau, pour aider ceux dont le sol n'est ni fertile ni irrigable.


Pierre Tourev, initialisé en 05/08/2006,




Accueil     Textes     Haut de page