La Toupie  >  Dictionnaire  >  Raisonnement

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Raisonnement


"... il est important qu'il sache [l'enfant] comprendre la nature des choses, devienne capable de faire un raisonnement, d'apprendre à vérifier et discuter une hypothèse, autrement dit de résister à toute forme d'éducation qui serait un endoctrinement. Car je suis tout de même très heurté de savoir qu'on dresse des enfants à partir de cinq ans à réciter par coeur des sourates du Coran. Cette capacité de raisonnement que je propose, vaut... de l'enfant à l'énarque."
Georges Charpak - article du "Monde des Religions", Juillet-Août 2004


Définition de raisonnement


Etymologie : dérivé de raisonner, lui-même dérivé de raison, issu du latin ratio, raison, considération, raisonnement; argumentation; ce qui est fondé sur la raison.
  • Le raisonnement est l'action ou la faculté de raisonner, l'exercice de la pensée et la manière de l'exercer. Il se traduit par la capacité à analyser le réel et à le comprendre, à percevoir les relations entre les êtres ou les objets. C'est aussi la capacité de connaître, de juger, de convaincre.
    Le raisonnement s'oppose à l'intuition, aux sentiments, à l'émotion.
    Synonymes : argument, argumentation, démonstration, dialectique.

  • Le raisonnement désigne le processus cognitif par lequel on relie des propositions, des faits, des arguments, des jugements qui s'enchaînent pour en déduire une nouvelle proposition, appelée conclusion, en utilisant les principes de la logique. (Cf. inférence)
    Synonymes : argumentation, déduction, syllogisme.

  • Le raisonnement est aussi l'ensemble des arguments utilisés dans une discussion ou un discours dans le but de convaincre, de démontrer ou de prouver quelque chose.
    Synonymes : arguments, argumentation, preuves.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page