La Toupie  >  Dictionnaire  >  Spoliation

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Spoliation



Définition de spoliation


Etymologie : du latin spoliatio, spoliation, pillage, vol, dérivé de spoliare, dépouiller (d'un vêtement, d'une armure), piller, déposséder.

La spoliation est l'action de spolier, ainsi que le résultat de cette action, c'est-à-dire de déposséder ou de dépouiller quelqu'un de quelque chose, au moyen de la force, de la violence, de la fraude ou de la ruse.
Exemples : une spoliation d'héritage, la spoliation des petits propriétaires de leurs terres.
Synonymes : dépossession, dépouillement, appropriation, captation, confiscation, expropriation, extorsion, vol.

Terme d'administration, la spoliation d'une lettre est l'action de soustraire les valeurs contenues dans cette lettre.

En droit, un procès en spoliation est une action en justice intentée par un plaignant pour obtenir la restitution de son bien par un spoliateur ou la reconnaissance de son droit.

Spoliation et libéralisme

Dans la pensée libérale, la spoliation légale est la capacité qu'a l'Etat de confisquer les biens de certaines personnes, sans leur consentement, pour les transférer à d'autres, c'est-à-dire de conduire des politiques de redistribution, par exemple par la taxation des plus riches au profit de revenus pour les plus pauvres.

Dans une vision encore plus libérale, la spoliation peut prendre de multiples formes, couvrant la plupart des actions de l'Etat : taxations, monopoles de droit, expropriations, réglementations, nationalisation, dette publique, interventionnisme, etc.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page