La Toupie  >  Dictionnaire  >  Neutralité

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Neutralité



Définition de la neutralité


Etymologie : du latin neuter, ni l'un ni l'autre, formé de ne, adverbe de négation, et uter, l'un des deux.

La neutralité est l'état d’une personne qui reste neutre, qui évite de prendre parti, qui s'abstient, qui ne s'implique pas.

En géopolitique, la neutralité désigne la position d'un Etat qui ne prend pas parti entre deux ou plusieurs autres Etats qui sont en conflit ou en guerre. Un pays neutre ne soutient aucun des belligérants, même s'il a des intérêts communs avec eux et n'adhère à aucune alliance militaire.

La neutralité d'un Etat peut être circonstancielle (Les Etats-Unis de 1914 à 1917) ou permanente comme c'est le cas pour la Suisse ou l'Autriche. La décision de neutralité est une décision unilatérale de l'Etat. Elle relève de sa seule souveraineté et peut être remise en question à tout moment.

La neutralité a été codifiée par les grandes puissances lors de la Convention de La Haye, en 1907. Les belligérants doivent respecter la neutralité d'un Etat, c'est-à-dire respecter son intégrité territoriale et ne pas en faire un théâtre d'opérations militaires ou une base arrière. Les Etats neutres bénéficient de la liberté de commerce dans la mesure où les produits échangés ne constituent pas un danger pour l'une des parties en conflit.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page