La Toupie  >  Dictionnaire  >  Décroissance économique

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Décroissance économique


"La décroissance ne propose pas de vivre moins, mais mieux avec moins de biens et plus de liens."
Charte de la décroissance


Définition de la décroissance économique


La "décroissance économique" est un concept à la fois économique, politique et social, qui se situe à l'opposé du consensus économique et politique actuel faisant de la croissance économique, notamment du PIB, l'objectif des sociétés modernes.

Les partisans de la "décroissance économique" cherchent à faire prendre conscience aux individus et à la collectivité que, dans les pays riches, l'empreinte écologique* de l'homme a atteint un seuil où la croissance, même "durable" n'est plus possible. Le développement humain passe alors par une "décroissance durable" qui doit être pensée et organisée pour qu'elle soit soutenable.
    (*) L'empreinte écologique est la surface moyenne nécessaire par habitant pour produire les ressources qu'il consomme et pour traiter ses déchets et ses pollutions.
Le concept de "décroissance" est apparu dans les années 80, notamment au travers de la thèse du roumain Nicholas Georgescu-Roegen, avec la prise de conscience des conséquences de la course à la productivité de la société industrielle, quel que soit le système politique qui la sous-tend, libéral ou socialiste :
  • Epuisement prévisible dans quelques décennies des ressources énergétiques : pétrole, gaz, uranium, charbon.
  • Epuisement de certains minerais.
  • Impact sur l'environnement : effet de serre, réduction de la biodiversité, pollutions...
  • Impact sur la santé.
  • Exploitation des ressources des pays du "Sud" au détriment de leur autosuffisance.
L'un des principaux arguments mis en avant pour la décroissance économique est que l'augmentation de la consommation des ressources entraîne une augmentation de l'empreinte écologique. Les calculs montrent que, pour que l'ensemble de la population mondiale s'approche du niveau de vie occidental, il faudrait l'équivalent de 3 à 8 planètes Terre. Il n'y a donc pas d'autres choix pour les 20% des populations les plus riches que de réduire leur production et leur consommation. Cette décroissance allant inéluctablement s'imposer par la raréfaction des ressources naturelles, l'humanité a tout intérêt à anticiper la crise pour trouver les solutions permettant de ne pas entraver l'épanouissement humain.

Plutôt que de se focaliser sur le PIB, indicateur purement quantitatif et qui ne prend pas en compte la "finitude" de la Terre, les partisans de la "décroissance" proposent de privilégier d'autres indicateurs pour mesurer le bien-être des populations : l'Indicateur de développement humain, l'empreinte écologique, l'indice de santé sociale.




Accueil     Dictionnaire     Haut de page