La Toupie  >  Dictionnaire  >  Guevarisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Guevarisme, che-guevarisme


"Soyons réalistes, exigeons l'impossible."


Définition du guevarisme ou che-guevarisme


Le guevarisme désigne un mouvement politique et un état d'esprit qui s'inspire de l'action et des pensées d'Ernesto Che Guevara (1928-1967), révolutionnaire latino américain de nationalité argentine. Après sa mort, en Bolivie lors d'un affrontement entre la guérilla et l'armée, Che Guevara devient un véritable mythe moderne empreint de romantisme.

La transmission de son héritage se fait au nom de valeurs humanistes. En effet, pour Che Guevara, le véritable révolutionnaire est celui qui considère comme des problèmes personnels les grands problèmes de l'humanité et qui se sent concerné chaque fois qu'on "assassine un homme quelque part dans le monde".

Le guevarisme s'inscrit dans l'idéologie marxiste et s'oppose au libéralisme capitaliste dont il faut s'affranchir pour créer un homme nouveau délivré de l'égoïsme que le capitalisme favorise. Dans le cadre de l'internationalisme, il aspire au renversement du capitalisme par les classes sociales exploitées et opprimées afin d'instaurer une société d'égalité et de justice sociales grâce à la mise en commun (collectivisation) de tous les moyens économiques.

Pour les guevaristes, c'est le peuple lui-même qui doit s'insurger pour s'émanciper. C'est la raison pour laquelle ils cherchent à diffuser leurs idées, à inciter et à constituer des foyers révolutionnaires. S'ils sont capables de donner leur vie dans un combat armé, les guevaristes se refusent totalement à utiliser le terrorisme comme moyen de lutte et à toute action pouvant mettre en danger la vie d'innocents.

L'influence du guevarisme est perceptible dans les mouvements d'Amérique Latine (FARC, Zapatistes...). Des hommes d'Etat comme Fidel Castro (Cuba), Evo Moralès (Bolivie), Hugo Chavez (Venezuela) y ont trouvé des références



Accueil     Dictionnaire     Haut de page