La Toupie  >  Dictionnaire  >  Anarcho-syndicalisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Anarcho-syndicalisme



Définition de l'anarcho-syndicalisme


L'anarcho-syndicalisme est un courant du syndicalisme qui est fondé sur les principes de fonctionnement de l'anarchisme, c'est-à-dire l'autogestion, l'anti-autoritarisme, le libre fédéralisme, la démocratie directe, avec des élus mandatés temporairement et révocables ...

L'anarcho-syndicalisme est l'un des modes d'expression de l'anarchisme. Défendant les conditions de vie des travailleurs, il les prépare à leur émancipation économique et sociale.

Refusant le principe des partis, associations ou corporations, l'anarcho-syndicalisme considère que le syndicat est la forme première d'organisation des travailleurs. Le syndicat permet aux classes opprimées de s'organiser et de lutter en fonction du libre choix des travailleurs au niveau local et non en fonction des directives issues d'un bureau politique central. L'anarcho-syndicalisme s'oppose au syndicalisme réformiste ainsi qu'au syndicalisme politique d'obédience marxiste.

Apparu à la fin du XIXe siècle, l'anarcho-syndicalisme est, en France, l'un des courants fondateurs de la CGT. Au milieu du XXe siècle, en réaction à la montée en puissance du Parti Communiste, il devient d'un des mouvements importants du syndicalisme. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux militants ouvriers anarchistes espagnols, exilés en France après la victoire des franquistes, contribuent à la création de la CNT (Confédération Nationale du Travail) en 1946.

Au niveau international, une partie de l'anarcho-syndicalisme est regroupée au sein de l'AIT (Association internationale des travailleurs), héritière de la Première Internationale.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page