La Toupie  >  Dictionnaire   >  Révisionnisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Révisionnisme



Définition du révisionnisme


Etymologie : du latin revisere, revoir.

Le révisionnisme désigne l'attitude critique de ceux qui remettent en cause de manière rationnelle les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion couramment admise en histoire, ou même de faits établis.

Le révisionnisme est une démarche naturelle de l'historien consistant à réviser en permanence le savoir historique, tout en utilisant les règles et méthodes scientifiques du métier. En se basant sur un apport d'informations nouvelles, sur un réexamen des sources, il propose une nouvelle interprétation de l'histoire.

Le terme a été, à l'origine, employé pour la remise en cause des conclusions rendues au sujet de l'affaire Dreyfus et pour demander la révision de son procès.

Le révisionnisme a plus particulièrement désigné la position de certains communistes qui étaient convaincus de la nécessité de réviser la doctrine marxiste avec l'évolution politique, sociale ou économique de la société, en remettant en cause une partie des thèses révolutionnaires et en s'écartant de l'orthodoxie marxiste-léniniste. C'est ainsi que le Parti communiste français fut traité de révisionniste par ceux-là mêmes qu'il qualifiait de gauchistes.

De nos jours, le révisionnisme désigne, à tort, une tendance à remettre en question les atrocités du nazisme dans les camps de concentration et à minimiser, voire à nier, le génocide des juifs. Il convient, dans ce cas d'utiliser le mot "négationnisme".



Accueil     Dictionnaire     Haut de page