La Toupie  >  Citations  > L'AGCS : Quand les Etats abdiquent...

"Tourpilles", le recueil de citations


L'AGCS :

Quand les Etats abdiquent face aux multinationales

Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides

Editions Raisons d'agir - 2007



"L'OMC rêve d'abord de supprimer les "discriminations" entre partenaires commerciaux, entre produits, entre services, entre ressortissants. Il s'agit, en d'autres termes, de supprimer tout ce que les sociétés ont établi de normes pour assurer leur développement au cours des siècles, en fonction de leurs spécificités et de leurs aspirations."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 34

"Toutes les règles de l'OMC contraignent les Etats ; aucune ne s'impose aux firmes privés, aux opérateurs financiers internationaux, aux zones franches, aux paradis fiscaux, aux sociétés transnationales. Cette "discrimination" est révélatrice d'une organisation [OMC] censée réguler le commerce mondial."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 35

"Réguler le commerce mondial consiste en réalité à imposer aux Etats une dérégulation à ce point générale qu'elle construit peu à peu un modèle unique : une société individualiste dans laquelle les intérêts particuliers prévalent sur l'intérêt général. La finalité des accords de l'OMC, c'est un monde où le minéral, le végétal, l'humain et tout ce que l'humain peut créer s'achète et se vend."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - page 35

"Les comptes de résultats de Vivendi Environnement (rebaptisé Veolia, Suez-Lyonnaise des eaux, Thames Water et Aqua Mundo préoccupent apparemment plus la Commission européenne que l'accès gratuit à l'eau des habitants de soixante-douze pays parmi lesquels les plus pauvres de la planète."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 92

"Véritable feuille de route mondiale de la dérégulation, l'AGCS est un instrument dangereux pour la démocratie. Conçu hors de tout contrôle public sous l'impulsion de groupes de pression économiques, sa mise en oeuvre fait l'objet de négociations qui se déroulent dans la plus grande opacité. Son application extensive remettrait radicalement en cause la souveraineté des Etats et, plus encore, celle des peuples."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 111

"La privatisation du rail imposée par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international au nom de la libre concurrence s'est d'ores et déjà traduite par l'atrophie du transport ferroviaire dans pratiquement toute l'Amérique du Sud."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 112

"En acceptant de négocier les accords de l'OMC, les gouvernements se font les complices des seuls bénéficiaires de la dérégulation globale : les firmes privées transnationales. Par faiblesse ou par intérêt, les Etats souverains n'ont rien tenté pour réguler les activités de ces entreprises dans un cadre juridique international. Au contraire, ils en sont devenus les instruments."
Raoul Marc Jennar et Laurence Kalafatides - L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales - 2007 - Page 112



>>> Qu'est-ce que l'AGCS

>>> Présentation du livre L'AGCS : Quand les Etats abdiquent face aux multinationales



Accueil     Citations     Haut de page