La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Thorstein Veblen

"Tourpilles", le recueil de citations



Thorstein Veblen


Economiste et sociologue américain d'origine norvgienne

1857 - 1929




"La théorie des droits naturels de propriété fait de l'effort productif d'un individu autosuffisant et isolé, la base de la propriété qu'on lui attribue. Ce faisant elle oublie qu'il n'y a ni isolement ni auto-suffisance de l'individu. Toute la production est, en fait, une production grâce à la communauté, et la richesse n'est telle qu'en société."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - The American Journal of Sociology, novembre 1898

"La distinction de l'exploit et de la besogne est une distinction provocante. Les occupations qui entrent dans la catégorie de l'exploit sont dignes, honorables, nobles ; les autres, surtout celles qui ne vont pas sans assujettissement ou soumission sont indignes, dégradantes, viles. Le concept de dignité, de valeur, d'honneur, appliqué aux personnes ou à la conduite est d'une grande conséquence pour l'évolution des classes et des distinctions de classes."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"L'émergence d'une classe oisive coïncide avec les débuts de la propriété [.] Avec le temps, l'activité industrielle évincera peu à peu l'activité prédatrice. Les occasions de montrer physiquement sa vaillance se feront plus rares, ce qui augmentera l'importance de la preuve indirecte de cette vaillance : la propriété."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"Du moment où la propriété fonde l'estime populaire, elle devient non moins indispensable à ce contentement de soi que nous appelons amour-propre. Dans toute société où chacun détient ses propres biens, il est nécessaire à l'individu, pour la paix de son esprit, d'en posséder une certaine quantité, la même que possèdent ceux de la classe où on a coutume de se ranger ; et quelle énorme satisfaction que de posséder quelque chose de plus ! Or, au fur et à mesure qu'une personne fait de nouvelles acquisitions et s'habitue au niveau de richesse qui vient d'en résulter, le dernier niveau cesse tout à coup d'offrir un surcroit sensible de contentement. Dans tous les cas, la tendance est constante : faire du niveau pécuniaire actuel le point de départ d'un nouvel accroissement de la richesse ; lequel met à son tour l'individu à un autre niveau de suffisance, et le place à un nouveau niveau de l'échelle pécuniaire s'il se compare à son prochain."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"Pour s'attirer et conserver l'estime des hommes, il ne suffit pas de posséder richesse ou pouvoir ; il faut encore les mettre en évidence, car c'est à l'évidence seule que va l'estime. En mettant sa richesse bien en vue, non seulement on fait sentir son importance aux autres, non seulement on aiguise et tient en éveil le sentiment qu'ils ont de cette importance, mais encore, chose à peine moins utile, on affermit et préserve toutes raisons d'être satisfait de soi."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"Le désir de disposer d'un plus grand confort et de se mettre à l'abri du besoin, voilà un mobile qui se trouve à tous les stades du processus d'accumulation dans une société industrielle moderne; toutefois, ce qu'on peut appeler à cet égard le niveau de suffisance est à son tour profondément affecté par les habitudes de rivalité pécuniaire."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899

"Toute classe est mue par l'envie et rivalise avec la classe qui lui est immédiatement supérieure dans l'échelle sociale alors qu'elle ne songe guère à se comparer à ses inférieures [.] Le critère du convenable en matière de consommation, et il vaut partout où se joue quelque rivalité, nous est toujours proposé par ceux qui jouissent d'un peu plus de crédit que nous-mêmes."
Thorstein Veblen - 1857-1929 - Théorie de la classe de loisir, 1899




Accueil     Citations     Haut de page