La Toupie  >  Biographies   >  Sous-commandant Marcos

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Sous-commandant Marcos


Révolutionnaire, écrivain et altermondialiste mexicain

Né en 1957 ?




Biographie du sous-commandant Marcos


Le Sous-commandant Insurgé Marcos est un des principaux dirigeants et le porte-parole de l'Armée zapatiste de libération nationale (EZLN). Ce groupe révolutionnaire mexicain est composé de plusieurs milliers d'indiens du Chiapas depuis leur soulèvement en 1994.

L'identité du Sous-commandant Marcos est gardée secrète mais, selon une déclaration du président mexicain Ernesto Zedillo en 1995, Marcos serait en fait Rafael Sebastian Guillen Vicente, un ancien professeur de l'Université autonome métropolitaine de Mexico.

Rafael Sebastian Guillen Vicente serait né en 1957 au nord du Mexique dans une famille relativement aisée. Il suit brillamment des études en philosophie et en lettres à Mexico, recevant la médaille Gabino Barreda du meilleur étudiant de l'université. Sensible aux idées de la Théologie de la Libération, d'Althusser, de Marx et Engels, il affirme ses convictions sociales-démocrates.

En 1983, Guillén Vicente est nommé professeur en Sciences et Arts, mais dès 1980, fréquentant un groupe de professeurs révolutionnaires, il s'engage sous le pseudonyme de Marcos dans des projets de santé et d'organisation de syndicats de travailleurs au Chiapas. Il démissionne de l'Université en 1984, année de la création de l'EZLN dont il devient le numéro 5 dans la hiérarchie. En 1993, le sous-commandant Marcos est nommé responsable de la guérilla, puis porte-parole des forces zapatistes.

Très médiatique et populaire, le sous-commandant Marcos est reconnu dans les milieux intellectuels européens de gauche pour ses qualités littéraires, son ironie et son humour. Au fil des années il fait évoluer son discours du marxisme vers l'altermondialisme sans pour autant abandonner la lutte. Il déclare être à la tête d'un "groupe armé qui fait de la politique", se considère comme "un rebelle qui veut des changements sociaux". Mais il précise que "la violence sera toujours inutile" et qu'"un militaire, moi compris, est un homme absurde et irrationnel".

Entretenant le mythe, avec son légendaire passe-montagne et sa pipe, le Sous-commandant Marcos, s'avère être Rafael Sebastian Guillen Vicente, un ancien professeur de l'Université nationale autonome du Mexique. En mai 2014, il annonce renoncer à la direction de l'EZNL.



Accueil    Biographies    Haut de page