La Toupie  >  Eviter les pièges de la pensée > Biais de cadrage

Eviter les pièges de la pensée : Les biais cognitifs


Biais de cadrage




En psychologie, le cadrage est le fait de présenter un "cadre cognitif" comme étant adapté pour réfléchir sur un sujet. Or, la manière de présenter un problème ou un sujet n'est pas sans conséquence sur le raisonnement qui en découle.

Le biais de cadrage désigne l'influence importante que peut avoir la formulation d'une question ou d'un problème sur la réponse qui y est apportée. Il montre à quel point l'être humain est influençable et offre un moyen de le mesurer.

Ce phénomène a été démontré en 1981 par Daniel Kahneman (né en 1934), psychologue et économiste américano-israélien, prix Nobel d'économie en 2002.

Une de ses expériences est restée célèbre.
    Deux groupes de personnes doivent se prononcer sur la décision à prendre lors d'une hypothétique maladie pouvant causer la mort de 600 personnes.
    Dans le premier groupe, les sujets ont le choix entre deux solutions :
    • l'option A qui permet de sauver 200 personnes,
    • l'option B qui a 33 % de chances de sauver 600 personnes, mais 66 % de risques de ne sauver personne.
    Un rapide calcul de probabilité montre que le nombre de survivants attendu est le même dans les 2 options A et B, soit 200 personnes. Cependant, 72 % des sujets ont choisi l'option A, à cause du risque de ne sauver personne dans l'option B.
    Dans le second groupe, la formulation est modifiée avec le choix suivant :
    • l'option A qui provoque la mort de 400 personnes,
    • l'option B qui a 33 % de chances pour que personne ne meure et 66 % de risques que tout le monde meure.
    78 % des sujets ont choisi l'option B.
    Dans les deux cas les probabilités de survie sont les mêmes.
    Cette expérience montre clairement que la formulation d'une question influence la réponse.

Exemples :
  • Dans un formulaire Internet qui demande une adresse e-mail, il est parfois demandé de cocher une case qui peut être, dans certains cas, "Oui, j'accepte de recevoir des e-mails promotionnels" ou, dans d'autres cas, "Non, je ne souhaite pas recevoir des e-mails promotionnels".
    La proportion de clients qui auront accepté les e-mails promotionnels sera plus importante dans la seconde éventualité car il est plus difficile de dire non que de s'engager en disant oui.

  • En France, dans le débat sur les "gaz de schiste", la problématique peut être abordée en se focalisant sur les dangers potentiels pour l'environnement de la technique actuelle d'extraction ou bien en mettant en avant la formidable opportunité qui s'offrira à nous lorsqu'on aura inventé une méthode d'extraction sans danger pour l'environnement. La perception de l'opinion sur cette question est différente selon la formulation qui est mise en avant.

  • Un soldat mort à la guerre peut être présenté comme un héros de la nation ou une victime de l'absurdité humaine.

  • Un cadre licencié peut avoir l'opportunité de "réorienter sa carrière" ou bien va devoir "pointer au chômage".

  • Un produit financier dont on fait la promotion en présentant sa courbe de cotation sur les 3 derniers mois seulement provoquera un biais de cadrage si cette courbe est plus favorable que celle avec cinq années d'historique.

La diversification des façons de présenter l'information, par exemple de manière équilibrée quant aux risques et aux opportunités, aux aspects positifs ou négatifs, aux avantages et aux inconvénients, est un moyen efficace d'éviter les biais de cadrage de l'information.


    >>> Proverbes, dictons, maximes ou expressions proches dans la signification :
      "C'est le ton qui fait la musique."
      "On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre."
      "L'habit ne fait pas le moine."

    >>> Sources


Accueil     Les pièges de la pensée     Haut de page