La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Voltaire

"Tourpilles", le recueil de citations



François-Marie Arouet, dit

Voltaire


Philosophe et écrivain français

1694 - 1778




"Un républicain est toujours plus attaché à sa patrie qu'un sujet à la sienne, par la raison qu'on aime mieux son bien que celui de son maître."
Voltaire - 1694-1778 - Pensées sur le gouvernement - 1752

"Qu'est-ce que la tolérance ? C'est l'apanage de l'humanité. Nous sommes tous pétris de faiblesses et d'erreurs ; pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c'est la première loi de la nature."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764

"Tout homme naît avec un penchant assez violent pour la domination, la richesse et les plaisirs, et avec beaucoup de goût pour la paresse ; par conséquent tout homme voudrait avoir l'argent et les femmes ou les filles des autres, être leur maître, les assujettir à tous ses caprices, et ne rien faire, ou du moins ne faire que des choses très agréables. Vous voyez bien qu'avec ces belles dispositions il est aussi impossible que les hommes soient égaux qu'il est impossible que deux prédicateurs ou deux professeurs de théologie ne soient pas jaloux l'un de l'autre."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764

"Un citoyen de Londres me disait un jour : "C'est la nécessité qui fait lois, et la force les fait observer." Je lui demandai si la force ne faisait pas aussi quelquefois des lois, et si Guillaume le Bâtard et le Conquérant ne leur avait pas donné des ordres sans faire de marché avec eux. "Oui, dit-il, nous étions des boeufs alors ; Guillaume nous mit un joug, et nous fit marcher à coups d'aiguillon ; nous avons depuis été changés en hommes, mais les cornes nous sont restées, et nous frappons quiconque veut nous faire labourer pour lui, et non pas pour nous.""
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764

"Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un enthousiaste; celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764

"Toute secte, en quelque genre que ce puisse être, est le ralliement du doute et de l'erreur.
Scotistes, thomistes, réaux, nominaux, papistes, calvinistes, molinistes, jansénistes ne sont que des noms de guerre.
Il n'y a point de secte en géométrie ; on ne dit point un euclidien, un archimédien.
Quand la vérité est évidente, il est impossible qu'il s'élève des partis et des factions. Jamais on n'a disputé s'il fait jour à midi."

François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Dictionnaire philosophique, 1764

"Ceux qui peuvent vous faire croire en des absurdités pourront vous faire commettre des atrocités."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Questions sur les miracles, 1765

"La politique a sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l'esprit humain."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Le sottisier

"Une république n'est point fondée sur la vertu ; elle l'est sur l'ambition de chaque citoyen, qui contient l'ambition des autres."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Politique et législation

"Le droit de dire et d'imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse. Ce privilège nous est aussi essentiel que celui de nommer nos auditeurs et nos syndics, d'imposer des tributs, de décider de la guerre et de la paix ; et il serait déplaisant que ceux en qui réside la souveraineté ne pussent pas dire leur avis par écrit."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Questions sur les miracles

"Il est très vrai que, pour faire un puissant ministre, il ne faut qu'un esprit médiocre, du bon sens et de la fortune ; mais, pour être un bon ministre, il faut avoir pour passion dominante l'amour du bien public. Le grand homme d'État est celui dont il reste de grands mouvements utiles à la patrie."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Le Siècle de Louis XIV

"Les préjugés sont la raison des sots."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778 - Poème sur la Loi Naturelle

"Si vous voyez un banquier sauter par la fenêtre, n'hésitez pas. Sautez derrière lui ; vous pouvez être sûr qu'il y a quelques profits à prendre."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778

"La franchise plaît, et non l'austérité."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778

"Pour savoir qui vous dirige vraiment il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778

"Le doute est un état mental désagréable, mais la certitude est ridicule."
François-Marie Arouet, dit Voltaire - 1694-1778



>>> Biographie de Voltaire



Accueil     Citations     Haut de page