La Toupie  >  Citations > par auteurs  >  Hubertine Auclert

"Tourpilles", le recueil de citations



Hubertine Auclert


Journaliste et militante féministe française

1848 - 1914




"Il faudrait que nous soyons des créatures folles et insensibles pour ne pas nous occuper de politiques."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - 1878

"Si vous, prolétaires, vous voulez aussi conserver des privilèges, les privilèges de sexe, je vous le demande, quelle autorité avez-vous pour protester contre les privilèges des classes ? Que pouvez-vous reprocher aux gouvernants qui vous dominent, qui vous exploitent, si vous êtes partisans de laisser subsister dans l'espèce humaine des catégories de supérieurs et d'inférieurs ?"
Hubertine Auclert - 1848-1914 - Discours au Congrès socialiste ouvrier de Marseille - 1879

"Il y a trop longtemps qu'on fait espérer aux femmes une condition sociale égalée à celle de l'homme. Quand en 1789, Olympe de Gouges présenta aux Etats-généraux au nom des femmes, son cahier de doléances et de réclamations, il lui fut répondu qu'il était inutile d'examiner la condition de la femme, attendu qu'un changement complet devant se faire dans la société, les femmes seraient affranchies de l'homme.
La révolution éclate : On proclame les droits de l'homme ; les femmes restent serves. Ces femmes qui avaient travaillé à la Révolution croyaient naïvement avoir conquis leur part de liberté."

Hubertine Auclert - 1848-1914 - Discours au Congrès socialiste ouvrier de Marseille - 1879

"Notre affirmation de l'égalité sociale et politique de la femme et de l'homme, en est [en] même temps que l'expression de notre conviction, une protestation de ceux qui, au mépris de la liberté humaine, osent encore, au XIXe siècle, tenter d'assigner un rôle à la moitié du genre humain. Que diriez-vous, hommes, si l'on vous enfermait dans le cercle étroit d'un rôle ? Si l'on vous disait : « Toi, parce que tu es forgeron, ton rôle est de forger le fer : Tu n'auras pas de droits ». « Toi, parce que tu es médecin, ton rôle est de soigner les malades ; tu n'auras pas de droits ». C'est aussi logique que de dire : « Toi, femme, parce que la Nature t 'a donné la faculté d'être mère, tu n'auras pas de droits ». La femme est, comme l'homme, un être libre et autonome. À elle, comme à lui, la liberté de choisir la voie qui lui convient."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - Discours au Congrès socialiste ouvrier de Marseille - 1879

"C'est que je crois qu'un homme estimera sa femme, qu'une femme cessera de se croire l'obligée de son mari, quand, au point de vue économique, tous deux seront réciproquement indépendants. C'est qu'enfin, au rebours de ce qui est socialement admis, je fais passer avant l'indépendance économique de l'homme, l'indépendance économique de la femme, parce que c'est à la femme qu'incombe naturellement la charge de l'enfant."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - Discours au Congrès socialiste ouvrier de Marseille - 1879


"O ! Prolétaires, si vous voulez être libres, cessez d'être injustes. Avec la science moderne, avec la conscience qui, elle, n'a pas de préjugés, dites : Egalité entre tous les hommes. Egalité entre les hommes et les femmes. Ascension de toute la race humaine, unie dans la justice, vers un avenir meilleur."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - Fin du discours au Congrès socialiste ouvrier de Marseille - 1879

"Il faut que les Assemblées soient composées d'autant d'hommes que de femmes."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - 1885

"L'opinion des femmes doit être entendue et respectée comme l'opinion des hommes."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - posthume, 1925

"Il ne doit pas plus y avoir de maîtres dans la maison que de maître dans l'Etat."
Hubertine Auclert - 1848-1914 - posthume, 1925



>>> Biographie de Hubertine Auclert



Accueil     Citations     Haut de page