La Toupie  >  Biographies   >  Jean Jaurès

"Toupinoscope", les biographies de la Toupie



Jean Jaurès


Homme politique socialiste et écrivain français

1859 - 1914




Biographie de Jean Jaurès


Fils de la bourgeoisie de province, Jean Jaurès est normalien et agrégé de philosophie. Après avoir enseigné à Albi et à Toulouse, âgé de 25 ans, il commence sa carrière politique en 1885 comme député républicain à Castres.

D'abord républicain modéré, Jean Jaurès devient socialiste après la grande grève des mines de Carmaux de 1892 quand il voit le vrai visage de la République française aux mains des capitalistes. Le marquis de Solages, président des mines, ayant démissionné de son mandat, Jean Jaurès est élu député et va le rester jusqu'à sa mort (sauf entre 1898 et 1902). Brillant orateur, il va devenir le défenseur des ouvriers en lutte et de l'unité des forces politiques et syndicales de gauche.

Avec les socialistes, il défend Alfred Dreyfus et crée le journal l'Humanité, en 1904. Jean Jaurès, leader du socialisme français, participe en 1905 à la fondation de la SFIO qui va rassembler les différents courants socialistes français. Pour lui, les socialistes doivent s'engager pour une révolution démocratique et non violente.

Après 1905, Jean Jaurès s'oppose à la politique coloniale et à la guerre. Ayant pris des positions pacifistes à l'approche des hostilités avec l'Allemagne, il devient très impopulaire chez les nationalistes qui l'accusent de trahison. Jean Jaurès meurt assassiné par le nationaliste Raoul Villain le 31 juillet 1914, 3 jours avant la déclaration de la guerre.

Principales oeuvres :
  • Histoire de la Révolution française (1898)
  • Les Preuves (Affaire Dreyfus, 1898)
  • Les Deux Méthodes (1900)
  • Histoire socialiste 1789­1900 (1901 à 1908)
  • Notre but (1904)
  • La Révolution russe (1905)
  • La Commune (1907)
  • L'Armée nouvelle (1910)
  • Conflit élargi (1912)


Accueil    Biographies    Haut de page