La Toupie  >   Forum des Toupinautes   >   Limites de notre pauvre planète.

  Forum des Toupinautes  


Limites de notre pauvre planète.

Croissance démographique vs croissance économique


Léon 65 - 2016-10-27 - 19:34



(Ce texte est extrait du forum : Consommation de la Terre : Consommons-la par les deux pôles...)


On peut raconter ce qu'on voudra... il n'empêche que notre planète a des limites.
Notre planète n'est pas extensive, ses ressources sont limitées, certains métaux, terres rares... et surtout les fossiles dont nous tirons la plus grande part de notre énergie, s'épuisent.
Comme on peut croire en Dieu... on peut toujours croire aux miracles de la techno-science. Moi je n'y crois pas.

Le recyclage a ses limites (entropie), il nécessite de l'énergie, le mouvement perpétuel n'existe pas, "l'économie circulaire" est un oxymore, tout comme "développement durable"...
Mieux vaut bien connaître ce sujet avant d'en parler !

Nous savons que nous sommes aujourd'hui plus de 7 milliards sur cette planète. Et nous savons aussi qui sont ceux qui consomment le plus, ce qu'ils consomment etc... A l'inverse nous savons ce dont les autres, les plus nombreux, se contentent, et ce dont ils auraient réellement besoin, et que nous leur refusons...

Ceci dit, soit nous sommes nombreux, ce que soutiendront certains... soit nous consommons trop, c'est ce que je soutiens.
La croissance démographique est un réel problème, cependant je place ce problème après celui de la croissance économique.

Admettons que d'un coup de baguette magique nous ramenions demain cette population à 3,5 milliards... mais étant donné que nous ne voudrions pas renoncer à cette si merveilleuse idée du toujours plus... et que nous ayons "absolument besoin" d'une croissance disons de 2% (la misère pour nos politiciens et autres économistes)... au bout de 35 ans ces 3,5 milliards d'individus consommeraient, et donc auraient le même impact sur l'environnement, que les 7 milliards actuels.

La croissance (économique) infinie (dans un monde fini) nous condamne à être toujours trop nombreux.

A la fin de cette aberrante vision des choses, il ne resterait que le Dernier Homme, trônant fièrement sur une montagne de déchets.



Léon 65, 2016-10-27



Accueil   "Forum des Toupinautes"   Haut de page