La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Des "Trente Glorieuses" aux inégalités...


 Forum des Toupinautes 

Forum : Des "Trente Glorieuses" aux inégalités...

(32 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Vous pouvez utiliser cette rubrique du forum des Toupinautes pour vos commentaires sur l'article Des "Trente Glorieuses" aux inégalités d'aujourd'hui : Le mythe de la croissance et le démon de la dette. 04/05/2016.

Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : Précédente  1  2  3 4  Suivante 

Orticule   -   2016-05-23 - 21:02
Affaire close
N'ai rien pigé mais on va faire comme si . En 60 , dois je le rappeler ? l'euro n'existait pas.
Le panier , c'est celui de la famille ouvrière comme chacun d'entre nous l'aura compris .

ness   -   2016-05-23 - 20:41
je pense que l' affaire est close
1. La monnaie doit etre relative au fonctionnement de chacun.
2. Les abus se situent en une abondante usurpation d'interets économique.
3. Les institutions font tout pour divertir le but premier des échange mais masquent aussi l'importance réelle de ceux là.
Ps/ on peut aussi voir ici les attributions culturelles et intelligentes afin de conserver cette dégradation de libertés

Léon 65   -   2016-05-23 - 19:48
1 tiers de quoi ?
1 tiers de 1000 euros, ou de 5000 ou de 10 000 euros... ?
Vous savez ce que coûte un loyer, ce que coûte le contenu basique d’un caddy pour la semaine, etc .

Ce qui m’intéresse, c’est de savoir ce qui reste une fois payé l’incontournable.
C’est comme ces gens qui pleurnichent parce qu’ils paient beaucoup d’impôts, mais qui ne veulent surtout pas dire ce qu’il leur reste.
Je dis "incontournable", parce que pour beaucoup aujourd’hui, des besoins qui n’existaient pas il y a encore 20 ans, sont aujourd’hui considérés comme indispensables (téléphonie mobile, internet, climatisation, séances de bien-être etc, etc.)

Dans les années 60, dans les immeubles les WC étaient sur le palier. 3 ou 4 familles se les partageaient... Ce n'était tout de même pas le Moyen-Age.
Les heureux possesseurs d’une maison, pavillon, avaient la cabane au fond du jardin. Et à l'époque, rien ne se perdait... Le potager était bien fertilisé. Aujourd’hui les petits-bourgeois ont mis une piscine dans leur jardin. Il ne reste que les bobos pour cultiver leurs légumes bios... et aussi quelques prolos qui eux, se foutent pas mal du bio.

Et pendant ce temps, à Calais, en France ! les misérables vivent et ch... comme au Moyen-Age.


Orticule   -   2016-05-23 - 16:46
Sinistre notion...
Aussi surprenant que cela puisse vous paraître, je crois qu'il y a de la pertinence dans vos propos Léon 65 . Lors des débats politiques (cf frères Taloche) on se balance dans la tronche des chiffres qui ne veulent rien dire ou pas grand chose. Certaines statistiques sont malgré tout têtues. Lorsqu'un ménage
consacre le tiers de son budget à la satisfaction de besoins vitaux pris dans leur sens premier, on peut raisonnablement en conclure qu'il a moins de pognon à consacrer au reste. Quant au parallèle avec les joies hygiéniques partagées du camping , chacun appréciera. Singulièrement du coté de Calais.

Léon 65   -   2016-05-22 - 18:44
???
Ben non, désolé je ne vois pas...

nessbyz   -   2016-05-22 - 15:58
ah non pas de betes !
Les fusées fonctionnent à l' hydrogene , il n' y a aucune raison de devoir puiser le pétrole ni d'exploiter les animaux et si je fais de la voile ce n' est pas par ecologique mais par passion de l'aerodynamique, il n'y a pas que les fusées qui roulent à l' eau si vous voyez ce que je veux dire.

Léon 65   -   2016-05-22 - 10:52
Sinistre notion...
Sinistre notion, peut-être... mais en attendant la gloire, c’est la gloire ! Et la gloire, c’est glorieux !
Quant à moi j’expliquais en quoi cette période pourrait plutôt être nommée "Trente piteuses".

C'est peut-être aussi à cette époque que nous avons pris la mauvaise habitude de raisonner avec des chiffres, des indicateurs sensés nous montrer et nous convaincre... combien nous nous portions bien, et surtout combien nous faisions de "progrès".

Qu’il faille dépenser un tiers de son pouvoir d’achat pour se nourrir, ne signifie rien a priori.
Cette info ne nous dit pas ce que représentent les deux tiers restants, ni à quoi ils seront dépensés. Nous avons évidemment d’autres besoins vitaux que celui se manger, et notre système s'applique à nous en inventer d'autres... Toujours plus ! Ce qui importe est de savoir si déjà nous mangeons suffisamment, sainement, si nous sommes bien logé, en sécurité... les conditions de travail, etc.

Qu’un quart des logements soient équipés de sanitaire c’est un peu pareil. Quand je vais au camping, je n’ai pas mes sanitaires privés sur ma petite parcelle, je dois aller comme tout le monde au bloc sanitaire pour me soulager. Et je m'en porte très bien. La tendance aujourd’hui, c’est que pratiquement chaque chambre, du moins chaque étage de la maison individuelle du petit-bourgeois soit équipée d’un sanitaire. Tout comme d’une télé, ou d’un ordi relié à Internet... Est-ce là un véritable progrès ?

L’emploi... le taux de chômage, le nombre d’emplois créés...
Mais en quoi ces chiffres nous renseignent-ils sur la "santé" du pays ?
Ça ne nous dit pas à quoi sont occupés les gens qui travaillent ? Que produisent-ils de réellement utile ? et de néfaste... ? Quelle est la part de leur temps, de leur vie... consacrée au travail ? Ni ce que sont les conditions de travail, ni comment vivent ceux qui ne travaillent pas.
Arrêtons donc de regarder ces indicateurs qui ne nous indiquent rien ou si peu.

Imaginons une société sans pétrole... les bateaux avançant à la voile et à la rame, les champs cultivés à l’ancienne avec des chevaux, les mines de charbon exploitées comme au 19ème siècle... Le plein emploi assuré, le Meilleur des Mondes, peut-être ?

La guerre par contre, est un bon indicateur pour mesurer la santé d’une société.
Et puis il y en a d’autres, l’illettrisme aussi en est un. Et certainement aussi la capacité à se défaire de ses chaînes...


Orticule   -   2016-05-21 - 19:42
" Trente glorieuses "
Mais qui a inventé cette sinistre notion ? En 60, un tiers des dépenses est consacré à l'alimentation. En 62 , 25% des logements sont équipés de sanitaires. De 46 a 54 il y a eu la guerre d'Indochine. De 54 a 62, celle d'Algérie, pendant laquelle les pioupious ont appris à torturer. Depuis les années 2010 on a créé en France deux fois plus d'emplois qu'au cours des années 60.

nessbyz   -   2016-05-17 - 18:49
le cout du travail
Il est encore trop cher pour les spéculateurs de l'Europe (définition : cout de revient en petro dollars par heure de manutention)

sans pseudo   -   2016-05-14 - 19:43
En réponse à l'article
En réponse à l'article, plus de consommation plus d'endettement et salariés au plus bas sont à l'origine de la crise financière. A mon avis la crise est due l'épuisement du pouvoir d'achat de dizaines d'années d'avenir. Donc les salariés travaillent mais ils ne reçoivent pas de salaires ils ne peuvent pas consommer. Pour la production on a produit pour des dizaines et dizaines d'années.


Page : Précédente  1  2  3 4  Suivante 





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page