La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Toup'weets : vos commentaires et réactions


 Forum des Toupinautes 

Forum : Toup'weets : vos commentaires et réactions

(164 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Ce sujet est dédié aux commentaires et réactions à la rubrique Toup'weets : "Le premier gazouillis auquel on ne peut pas s'abonner."

Merci d'indiquer en objet la date et le &-mot-clé du Toup'weet auquel votre message fait référence.


Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1 2  3  4  5  Suivante  Dernière

Pierre Tourev   -   2018-12-05 - 20:43
02/12/2018 - &6e_republique - à Léon
Mon article ne traite que de l'un des aspects du problème, le rejet de plus en plus marqué de la classe politique par une grande partie de la population (abstention, désintérêt pour les parties politiques, gilets jaunes). Comme vous le dites, le problème est plus profond. Cependant une meilleure représentativité des citoyens permettrait déjà de vérifier si la majorité des Français est favorable au libéralisme / capitalisme dérégulé ou se retrouve dans un autre projet de société.

PS : Message dupliqué dans la discussion "Sixième République"


Léon   -   2018-12-03 - 17:34
02/12/2018 - &6e_republique - Sixième République
Bonjour Pierre.
Dans votre article vous dites : "Et pourtant les hommes politiques français n'ont pas de raison d'être pires que ceux des autres pays. Le mal vient d'ailleurs"

Bien entendu le mal est profond, il est même très profond. Et les hommes (et les femmes) politiques ne sont finalement que des hommes et des femmes, à notre image.

Le mouvement des gilets jaunes révèle une foule de problèmes, tous intimement liés. Leurs revendications, dont un certain nombre devraient s’écrire entre guillemets, pointent directement certains de ces problèmes. Quant aux autres, bien plus profonds, il ne suffit pas d'écouter les gilets jaunes, il faut longuement réfléchir.
Nous savons que l'augmentation du prix des carburants n'aura été que la goutte qui aura fait déborder le vase, la coupe était pleine depuis longtemps. Demandons pourquoi.

Je ne pense pas qu’il suffise de changer de Constitution ou de rendre leur légitimité démocratique à ceux qui nous gouvernent pour régler tous ces problèmes. J’ai longuement échangé sur ce sujet avec Vesporium, il y a longtemps que je dis que nous n’avons aucun projet de société, et il y a longtemps que je dis aussi que nous arrivons à la fin. Non pas la fin du monde, mais la fin d'un monde. La fin de notre civilisation.

Alors je sais que cette idée est difficile à accepter et ce quel que soit le côté où on se place.
D’un côté on dit vouloir "sauver" le climat, la planète (qui n’a pas besoin de nous pour se sauver) et en même temps, on veut continuer à prospérer, à se développer, toujours plus. Déjà là il y aune énorme incohérence. Rajoutons une bonne dose d’hypocrisie et de déni de réalité, et un zeste de mépris pour la piétaille et je vous laisse deviner la suite. Nous y sommes.
D’un autre côté, on a beau être conscient de s'être embourgeoisé (un peu, beaucoup, à la folie... ou pas du tout), il suffit pour ça de se rappeler comment ont vécu nos parents, et il suffit de voir le reste du monde... on a beau savoir également pour l'état de la planète, pour la fin du monde ... on a peut-être du mal à le croire, mais ça c'est un autre problème... mais en attendant on a besoin de boucler les fins de mois, toujours plus difficiles.

Depuis le temps que je planche sur LE PROBLÈME, je vois bien que quel que soit le côté où on l’aborde, quel que soit le côté où on croit pouvoir le résoudre, il n’y a pas de solution. Nous sommes bel et bien plantés, tous autant que nous sommes.

Après on peut toujours se consoler... en se faisant croire n’importe quoi... en attendant. En attendant l’Effondrement, le Crash, la Cata, qui de toute façon a déjà commencé. On peut par exemple se dire que s’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème.
Nous devrions tous, Macron le premier, nous inspirer de ces stupides Shadoks. En attendant.



Léon   -   2018-11-18 - 09:18
16/11/2018 - &taxe_carburants - Taxes sur les carburants
Entièrement d'accord avec votre nouvel article.

Tout cela ne fait que refléter cette immense incohérence et hypocrisie généralisée.

D'un côté on s'applique à faire perdurer ce système à bout de souffle qui nous a mené là où nous en sommes, on continue à courir après la sacro-sainte Croissance, on fait des cadeaux aux riches, on tape là où c'est facile etc. etc. Et en même temps... on nous parle d'écologie. Foutaises !

De l'autre, on court après le low-cost (le Black-Friday devrait faire un carton), on se bouscule au Salon de l'Auto (le culte de la Bagnole se porte très bien), en terme d'énergie on dispose de l'équivalent de pas moins de 500 esclaves (lire J-M Jancovici "Combien suis-je un esclavagiste") et en même temps... on refuse d'admettre qu'on s'est salement embourgeoisé.



Léon 65   -   2018-11-03 - 20:07
30/10/2018 - &droit_propriété - Droit de propriété
Merci Pierre La Toupie pour l’extrait de cette BD sympa. Ainsi que pour le lien qui m’a permis de découvrir ce chauffeur de taxi tout aussi sympa et plein d’imagination.

Proudhon avait raison, la propriété c’est le vol ! Satané droit de propriété ! Et tout ce qui en découle. Comme ces satanés héritages qui déchirent tant de familles. J’en connais qui se battraient pour une vieille lampe à pétrole. N’importe quoi !



Léon 65   -   2018-10-10 - 21:19
09/10/2018 - &réchauffement - Rapport du GIEC
Hélas, cet énième rapport du GIEC ne viendra rien changer à notre course folle.
Tous les dirigeants ne veulent qu’une chose, de la croissance. Autrement dit toujours plus de productions avec tout ce qui va avec, d’extractions, de destructions, de pollutions, d’émissions.
Quant au consommateur il ne voudra jamais renoncer à son petit confort de petit-bourgeois, son sacro-saint Pouvoir d’Achat, sa sacro-sainte Bagnole etc. etc. Au contraire lui non plus n’en a jamais assez, il en veut toujours plus.

Seuls les naïfs peuvent encore croire à ces farces que sont le développement durable, la croissance verte, ainsi que les "petits gestes pour la planète". La lucidité nous indique que nous sommes pris au piège, que notre histoire va mal finir, que notre société est en bout de course etc. Et que manque de pot, ça tombe sur nous. Eh oui, c’est comme ça !
Seulement le déni de réalité fait le reste. Résultat, les chiens aboient et la caravane passe. Rien d'étonnant puisque jusque là tout va bien.

"Le réel, c'est quand on se cogne." (Jacques Lacan)

onkr   -   2018-09-01 - 18:51
01/09/2018 - &Gaulois
A l'instar des bulletins de vote , il nous met en boite.
L'urne convient aux cendres, il est urgent de la vider...

Léon 65   -   2018-08-31 - 14:04
30/08/2018 - &Gaulois
À quoi bon prêter attention à ce genre de propos ?
Qui pourrait dire sérieusement ce qui caractérise réellement l’état d’esprit de tel ou tel peuple, ce qu’est un "vrai Français", un "vrai Danois" etc. ? Certainement pas Macron en tous cas, tout Jupiter qu’il se croit !

Il ne fait là que répéter (hi han !) des idées reçues qui lui ont été dictées dans les "grandes" écoles où il est passé et qu’il a ensuite entendues ici ou là. Des idées qui le renforcent dans son dogme, sa religion, le libéralisme économique.

Tantôt Macron déplorera que les Français sont des Gaulois genre Astérix, réfractaires aux réformes... tantôt il fera l’éloge de "l’intelligence collective" française, celle qui l’a élu... il est même capable de nous dire, comme un grand, "je vous ai compris !"

En fait c’est selon comme ça l’arrange. D'autant plus qu'il est spécialiste du "ni-ni", capable de dire une chose et en même temps son contraire. Il n’est pas le premier, il ne sera pas probablement le dernier, à dire des âneries à l’occasion.

En colère, de Gaulle aurait dit "les français sont des veaux". Comme quoi.


Léon65   -   2018-07-18 - 11:11
17/07/2018 - &Mondial 2018 - Remerciements et félicitations
Merci à la Toupie pour cette petite joie. Ce sont des petits moments comme celui-ci qui font la joie de vivre. Du moins chez moi. Je parle bien sûr de votre petit Toup’weet, de ce qu'il m'inspire.

Et tant que j’y suis, merci aussi à tous ces me(r)dias qui m’auront bien fait rire ces derniers jours. Ainsi avant-hier j’ai eu l’immense joie, moi aussi, de vivre en direct, hélas seulement à la radio, ce "grand" moment à graver dans les livres d’Histoire.

- " Le bus avance lentement, il est maintenant sur les Champs Elysées, une foule immense l’encercle... Mon dieu que c’est beau ! "

Comme si j’y étais, mon dieu quel suspense ! Voir les gens s’embrasser, c’est quand même plus beau que de les voir se faire la guerre, non ? Combien de fois ai-je entendu cette ânerie ces derniers jours ? Certes, mais quand même !
Dimanche après-midi, perdu dans mes délires, la tête dans les nuages, j’ai bien cru que c’était la fin du monde. La fin des haricots. Et alors j’ai eu peur... notamment de me retrouver tout seul, ou enfin presque. Moi, mon chien et les petits oiseaux. Et je me suis dit que je me devais de témoigner, pour la postériorité. Eh oui, qui sait, peut-être qu’un jour les survivants tomberont sur La Toupie. Ou alors des extra-terrestres, eh qui sait ?

Mais heureusement nous avons encore de beaux jours devant nous, de beaux jours de toutes les couleurs. Ainsi après le bleu on passe au jaune. Et au vert, pour les sprinteurs, et au rose pour je ne sais qui ou quoi, et aux petits pois pour les grimpeurs. Quant aux haricots...


Denis_B   -   2018-05-24 - 12:19
03/05/2018 - &arrogance_exécutif - Tenir ses promesses de campagne !
J'ai lu récemment un article concernant le jour de la délibération, idée défendue par Bruce Ackerman et James Fishkin dans leur livre Deliberation Day.
Il faudrait que de vrais débats, et pas des discours à sens unique, soient organisés avant chaque élection.

Léon 65   -   2018-05-15 - 13:19
03/05/2018 - &arrogance_exécutif - Tenir ses promesses de campagne !
L’idée de Pierre Tourev n’est pas absurde : en même temps qu'une élection classique... poser plusieurs questions à choix unique Oui/Non. Personnellement je rajouterais l’option "sans opinion", qu’on pourrait affiner avec "p’têt ben qu’oui p’têt ben qu’non..." et "rien à foutre !"
En effet le résultat serait intéressant, et je pense qu’en même temps... ça pourrait booster le taux de participation.

Après c’est vrai que les "débats" publics comme les campagnes électorales sont pollués par les diverses propagandes et les fake news. Nous savons qu’on peut très bien amener le "citoyen" là où on veut. Et s’il arrivait qu’il ne vote pas comme il faut... nous savons aussi comment ceux qui sont aux manettes s’en arrangeront par la suite. Tout comme nous savons comment ils s’arrangent de la façon dont ils ont été élus, comment ils s’arrangent depuis des décennies de ces multiples mouvements d’humeur qui les amènent parfois à nous déclarer solennellement "je vous ai compris !" Bref nous tournons en rond avec ça.

Ceci dit je pense que les sondages, à condition qu’ils soient bien faits, nous donnent des indicateurs intéressants. En posant une question à froid à un quidam, le résultat nous révèle souvent l’ampleur du brouillard dans lequel il patauge. Ainsi que le niveau de sérieux que l’on peut accorder à son opinion ou à sa voix. Partant de là, le bon sens devrait indiquer qu’il est inutile de lui en demander d’avantage.
À moins de vouloir absolument le maintenir dans l’illusion que son opinion et sa voix sont réellement prises en compte... ce qui peut très bien aussi se défendre. Le bon sens devrait quand même nous indiquer que la priorité est d’éclairer ce quidam, de l’éduquer, d’en faire un véritable citoyen. Mais bien-entendu il s’agirait là d’un vaste chantier, d’un chantier qui semble n’être la priorité de personne, et pour cause... Quoi qu’il en soit il n’est pas bien difficile de voir qu’aujourd’hui ce n’est pas le bon sens ni la sagesse qui nous guident.
Nous continuons donc à tourner en rond... ou plus exactement à foncer, toujours plus fort et toujours plus vite, vers le mur droit devant.




Page : 1 2  3  4  5  Suivante  Dernière





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page