La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Elections à la proportionnelle : remède contre l'abstentionnisme ?


 Forum des Toupinautes 

Forum : Elections à la proportionnelle : remède contre l'abstentionnisme ?

(5 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Ce thème est associé à l'article du 21/06/2017 : Guérir la crise de l'abstentionnisme par la proportionnelle et redonner sa place au pouvoir législatif.
A vos commentaires !


Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1

Denis_B   -   2017-10-05 - 16:28
Soigner la démocratie
C'est le dernier des soucis de nos élus qui se satisfont très bien de la situation actuelle, en revanche ce doit être notre priorité pour que le peuple retrouve (s'il l'a déjà eue) ou acquiert sa souveraineté.

Stef   -   2017-08-25 - 14:13
Réponse à Denis_B
C'est avec un peu de retard que je lis votre commentaire.

Ne pensez-vous pas que nous avons suffisamment d'obligations et d'interdictions comme ça ? Commençons déjà par exiger que les lois actuelles soient appliquées, exigeons que les moyens adéquats soient déployés pour ça !
Je ne pense pas que ce soit avec des sanctions (en rendant le vote obligatoire) que nous ferons renaître non seulement ce civisme défaillant mais cette confiance qui fait tant défaut.

L'abstentionnisme ainsi que le Prafisme doivent être analysés de près. C'est d'ailleurs ce que font pas mal de politologues. Quant à nos élus et autres "dirigeants", ils se contentent seulement de faire semblant d'y voir un problème, et d'entendre un message. C'est d'ailleurs la même chose en ce qui concerne d'autres modes de contestation, manifs, grèves... combien de fois ne nous ont-ils pas sorti d'une manière ou d'une autre le célèbre "Je vous ai compris !" . Alors en effet, ils comprennent peut-être... mais ils s'en foutent ! Ils savent bien que le temps joue pour eux, que les gens ont la mémoire courte, qu'une info chasse l'autre... et ils suivent leur ligne, en zig-zag.

Leur cirque dure tout de même depuis un bon moment. Avant chaque élection nous les entendons redouter une abstention massive... et après coup ils se "lamentent" d'un tel taux d'abstention. Alors peut-être en effet leur devient-il de plus en plus difficile de sortir l'argument imparable "Les Français m'ont élu" ... mais à part ça, en quoi ça les gêne ?
Que font-ils concrètement pour qu'il en soit autrement ?

Réponse : ils ne font rien ! Et ce problème ne les gène en rien !
Au stade où nous en sommes, aujourd'hui où les merdias et les sondages font l'opinion, où un pourcentage impressionnant de l'électorat est capable de voter pour une crapule ou un menteur notoire, où tous les problèmes s'enchevêtrent... pensez-vous que leur priorité soit à soigner la démocratie ?

Denis_B   -   2017-08-07 - 16:31
Proportionnelle et abstention
Je ne crois pas que la proportionnelle puisse être un remède à l'abstentionnisme.
Ceux qui ne s'intéressent pas à la politique, ne n'intéresseront pas davantage si le scrutin était proportionnel.
En revanche, je pense que les votants auraient davantage le sentiment que leur opinion est pris en compte et que le vote n'est pas qu'un jeu de stratégie mais bien un acte politique.
Quant aux abstentionnistes, je pense qu'on pourrait s'inspirer du système belge par exemple, et rendre le vote obligatoire ; peut-être pas avec une sanction financière, mais par exemple avec une sanction électorale (radiation temporaire des listes électorales ou obligation de se réinscrire).


Léon 65   -   2017-07-09 - 11:36
Le serpend qui se mord la queue.
Ce n’est évidemment pas "une dose de proportionnelle" qui fera naître cette confiance qui fait de plus en plus défaut aux citoyens.
Pas plus que l’actuelle "prise en compte" des votes blancs, qui ne sont plus considérés comme des votes nuls... la belle blague.

Dans une démocratie digne de ce nom, la proportionnelle intégrale serait évidemment la première des règles.
C’est elle seule qui permet une représentativité la plus objective et la plus juste possible.
Hélas ON (les partisans du système actuel) ne l’entend pas comme ça. ON se méfie du "gros animal" ... ON préfère donc l’enfumer pour que surtout rien ne change. Et ON ne va pas non plus, se tirer une balle dans le pied.

Bref, c’est comme le serpent qui se mord la queue.



Pierre Tourev   -   2017-07-08 - 23:10
Un peu d'arithmétique
(Copie du Toup'weet du 08/07/2017)
Dans le programme de LREM : Moins de députés et une dose de proportionnelle !!
Environ 400 députés dont 25% à la proportionnelle. Il resterait donc 300 circonscriptions, soit près de la moitié de ce que l'on a aujourd'hui (577). En gros, là où il y avait deux circonscriptions, il n'y en aurait plus qu'une. Cela aura pour conséquence de réduire sensiblement la probabilité pour qu'un parti d'opposition gagne une circonscription.
Exemple avec 2 circ. de taille identique qui fusionnent. Avant, le parti majoritaire A gagnait la circonscription 1 avec 60% contre 40%, et le parti B gagnait la seconde avec 52% contre 48%. Avec la fusion le parti A emporterait l'élection avec 54% contre 46%. Ainsi le parti majoritaire raflerait la mise dans la plupart des circonscriptions. Un parti avec 20% des voix au niveau national pourrait très bien ne gagner aucune circonscription, et avoir seulement 20 députés élus à la proportionnelle, soit 5% du nombre total de députés. La réforme annoncée ne résoudra pas le sentiment de non représentativité qu'ont les Français.
Seule la proportionnelle intégrale renforcerait la confiance dans la démocratie et les pouvoirs de l'Assemblée nationale, n'en déplaise aux partisans d'un exécutif monarquo-républicain ou jupitérien.



Page : 1





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page