La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Primaires ouvertes à gauche pour 2017


 Forum des Toupinautes 

Forum : Primaires ouvertes à gauche pour 2017

(84 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

J'appelle tous les militants et sympathisants de gauche à faire pression au sein de leur parti politique respectif, auprès des dirigeants politiques ou auprès d'élus de gauche pour que des élections primaires ouvertes à toute la gauche aient lieu en 2016 en vue de l'élection présidentielle et des élections législatives de 2017.

Cf: la page Appel aux militants et sympathisants de gauche pour des primaires ouvertes aux élections de 2017.



Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : Précédente  1  2 3  4  5  6  Suivante  Dernière

Léon 65   -   2017-01-23 - 16:38
Tout n’est peut-pas encore perdu ...
Je ne m’attendais pas à une telle percée de Benoît Hamon. Certes il n’y a pas lieu de crier victoire.
Voici donc Hamon au second tour de la fameuse primaire du PS... face à Emmanuel Valls.
J’entendais aujourd’hui un soutien de Valls reprocher à Hamon que celui-ci n’avait pas de projet pour la présidentielle, mais seulement des vues au niveau du PS. Je ne vois là qu’un coup bas totalement contre productif, un "argument" qui d’ailleurs peut de la même manière s’adresser à Valls.

Hamon peut (pourrait ?) démentir ce grief. A condition bien sûr qu’il ait un réel intérêt pour l’issue du second tour, et pour l’instant je n’ai aucun élément qui me permette d’en douter. Je raisonne donc comme si Hamon souhaitait réellement et avant tout, que ses idées progressent, et mieux l'emportent.
Il faut aussi que ce que je propose là soit possible, parce que si ce rassemblement tel que je le souhaite (j’y viens plus loin) est de toute manière impossible, perdu d'avance... alors tout ce que j’écris là n’a aucun intérêt. Là aussi, j’accepte d’en faire le pari.

Pour cela, et à mon avis... Hamon devrait très rapidement et notamment lors du duel face à Valls, déclarer clairement :
1) Que quelle que soit la suite des évènements, il ne soutiendra pas Valls, n’appellera pas à voter pour lui.
2) Que son objectif est l’intérêt du pays, et d’abord de faire en sorte que Le Pen ou Fillon ne remportent pas l’élection présidentielle.
3) Que son objectif premier est donc un accord avec Mélenchon, Jadot, Artaud et Poutou afin qu’il y ait un seul et UNIQUE candidat au premier tour ! Et ceci évidemment, afin d'avoir une chance d'être au second ! Peut-être même... Hamon devrait-il déclarer qu’il souhaite rompre une fois pour toutes, avec ce PS.

Certes l’affaire n’est pas gagnée d’avance. Admettons, je l’ai dit, que ces 3 - 4 ou 5 là, soient d’accord sur la stratégie, et d'accord pour s’asseoir sur leurs intérêts de partis et aussi sur leur ego. Ils devront déjà calculer au plus juste comment se feraient les reports de voix, dans tous les scénarios, afin de décider lequel sera le plus apte à récolter le plus de voix.

Imaginons maintenant plusieurs scénarios :
1) Benoît Hamon se voulant rassembleur, participe avec les autres à ce miracle, celui de réconcilier les irréconciliables. Peu importe le nom de celui qui représenterait cette gauche, déjà l’image de la politique en sortirait grandie. Enfin la preuve serait apportée que l’intérêt général prime sur les petits intérêts personnels ou partisans. En plus, si la victoire est au second tour... alors que demande le peuple ?

2) Benoît Hamon se voulant rassembleur, perd le second tour de la primaire. C’est Valls qui l’emporte. Valls est donc au premier tour des présidentielles, avec Fillon, Mélenchon et compagnie, et là nous devinons la suite. Je pense toutefois que dans ce cas de figure, Hamon en sort grandi. Il participe encore à remettre un peu de brillant à l’image de nos politiciens. Non, pas tous pourris !

3) Benoit Hamon se voulant rassembleur... gagne la primaire du PS... mais échoue à rassembler. Dans cette situation, deux cas de figures :
a) Il se présente toutefois au premier tour, face à Mélenchon, Fillon, Macron et compagnie et nous devinons la suite. Dans ce cas il se disqualifie ! Ainsi que se disqualifient tous les autres qui n’auront pas trouvé moyen de se rassembler. Le désespoir des gens de gauche l’emporte et le "tous pourris" gagne encore du terrain.
b) Ou alors il ne se présente pas, il explique pourquoi... et là il en sort doublement grandi.

Je pense que ce sont avant tout les idées, les bonnes, qui comptent, bien avant la victoire d’untel ou d’untel.
Les bonnes idées, j’en compte trois : l’écologie, le social (l’humain), et la réelle volonté chez nos politiques de rassembler pour porter et défendre l’intérêt commun.


rafdo   -   2017-01-19 - 21:31
pas credibles
parmi les candidats du dernier débat de la primaire de gauche... plusieurs d'entres eux sont taxés de socialiste en peau de lapin.


joël   -   2017-01-14 - 13:43
Pour moi c'est François de Rugy
Je viens de découvrir de Rugy à la Primaire. Je suis séduit. Enfin un écolo pragmatique, qui souhaite utiliser les entreprises pour faire la transition.
Pas de promesse utopique: le revenu universel n'a pas de sens et n'a rien d'écolo.
Ecoutez-le Dimanche! Votre point de vue m'intéresse.
Je ne vote que très rarement à gauche mais là je vais participer à la primaire pour soutenir ce Mr De Rugy.


Léon 65   -   2016-11-28 - 17:56
On peut encore rêver !
Reconnaissons au moins à la droite la réussite de leurs primaires. Ce sera donc Fillon. Certes il n'est pas encore exclu que d'autres candidats de droite ou du centre (cette grande nébuleuse...) viennent perturber le choix des électeurs au premier tour. Sarko s'étant fait jeter comme un malpropre par les siens, je pense que nous ne le reverrons pas d'un bon moment (tant mieux !) Mais il y aura probablement Macron, peut-être Bayrou... et pourquoi pas le célèbre Tapie...

Sans boule de cristal, je vois que Marine Le Pen sera au second tour. Si j'étais joueur je pourrais même parier là dessus.
Par contre, face à qui ? Là toutes les suppositions sont permises. Ou presque... parce que je n'imagine pas que ça puisse être Yannick Jadot.

Je rejoins là le dernier Toup'weet de Pierre Tourev (28/11/16), qui vois encore une petite chance à la gauche de l'emporter, mais à condition... qu'elle se montre intelligente.
Cette dernière chance réside en effet dans une seule candidature à gauche, en allant du NPA, LO... à l'aile du PS bien "droitisée"... en passant par toute la gamme de verts. ( On peut toujours rêver ! )
Hollande est comme Sarko, plombé ! Je ne vois qu'une seule personne qui pourrait porter cette chance, c'est Mélenchon. C'est d'ailleurs lui qui (selon les sondages) porte le mieux les valeurs de gauche aux yeux des français.
Mais les français n'ont pas forcément le coeur à gauche... et je pense même qu'ils l'ont plutôt de l'autre côté. Peu importe, j'ai le droit de me tromper.
Quoi qu'il en soit, Mélenchon comme Marine Le Pen sont des candidats anti-système. Un second tour Mélenchon-Le Pen donnerait une réelle occasion aux français d'obtenir un changement. Et pour moi ce serait l'occasion de retourner aux urnes.

Pierre Tourev   -   2016-11-06 - 08:55
à nemi - Mélenchon
Sans doute parce qu'il lui est reproché d'être parti seul, sans concertation avec ses alliés potentiels et de les avoir mis devant le fait accompli. Un rappel à l'ordre en quelque sorte.
Même si l'élection présidentielle est un évènement très médiatisé, nous sommes dans un régime parlementaire. Il est plus important d'avoir des députés qu'un président qui, s'il n'a pas de majorité au parlement, ne sert pas à grand chose.


nemi   -   2016-11-05 - 23:39
Mélenchon
A votre avis, pourquoi Mélenchon n'a pas eu le soutien des communistes ?

chréa   -   2016-10-19 - 23:00
où sont mes rêves
Voter ? Pour un cochon blanc OK mais y'en a pas alors je reste au lit.

Léon 65   -   2016-09-26 - 13:29
Oh que oui, c’est mal parti !
Et pour cause(s)...
- Droite, gauche ... on ne sait plus ce que ça signifie. On est déboussolé.
- Où est le centre ? C’est pareil, on tourne en rond. Quant aux extrêmes... le FN se défend d’être un parti d’extrême droite, et on veut nous placer Mélenchon à l’extrême gauche... Quel bazar !
- Quoi qu’il en soit, quelle est la part des français réellement de gauche ? Et l’ont-ils été majoritairement à un moment donné ?

Ceci dit, je comprends l’espoir de Pierre avec ces primaires. Mais je pense que nous devrions dépasser le cadre des élections (qui ne sont finalement que des attrape-couillons) pour débattre le plus largement possible et définir enfin un véritable projet de société.
Un projet de société ... "un autre monde" ... qui faute de faire consensus, séduirait et mobiliserait les foules.

Mais là aussi, il n’est pas question de promettre à cette foule, le beurre et l’argent du beurre.
Et la question se pose : Cette foule elle prête à accepter cette évidence ?



Pierre Tourev   -   2016-09-25 - 15:13
à sans pseudo
Bonjour
La gauche n'est pas un parti, c'est une certaine conception de la vie politique.
Les primaires telles que je les souhaitais n'étaient pas celles d'un parti, mais ouvertes à l'ensemble des courants politiques de gauche, seul moyen, selon moi, d'avoir un candidat de gauche au second tour de la présidentielle de 2017.
Pour l'instant, le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est mal parti (sans jeu de mots).
.

sans pseudo   -   2016-09-25 - 01:14
à Pierre Tourev
Bonsoir,
vous dites.... ne se soumettre à aucun Parti.... alors pourquoi faites-vous appel aux primaires de gauche...
N'êtes-vous pas encore prisonnier de la gauche !
En toute amitié.



Page : Précédente  1  2 3  4  5  6  Suivante  Dernière





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page