La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Langue dragonne


 Forum des Toupinautes 

Forum : Langue dragonne

(6 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Vous pouvez utiliser cette rubrique du forum des Toupinautes pour vos commentaires sur le dossier proposé par Heyoka (avril 2016) :

La langue dragonne



Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1

GacheEen   -   2017-05-03 - 02:03
la Flamme, suite...
... plutôt que les formes du registre engagé, plus formelles,
plus demandantes aux neophytes c'est a dire litterallement
jeunes pousses locuteureuses de la Langue Dragonne. JE
préfère la poésie contenue dans les formes du registre
enchanteur, et tant mieux si la langue française en prend un
coup, notre Langue est Vivante, Agile, Arpenteureuse,
Aventureuse, Riche de ses Evolutions et Variantes afro-
antillaises, quebecoises, belges, suisses, libanaises,
maghrébines, orientales, etc... et dorénavant en Poelitique
Dragofranconnesque. JE réfléchis et Experimente aussi à
une forme neutre en nombre, intermediaire entre le JE
singulier et le JEU collectif, un en-commun des
constructeureuses du NOUS, peut être dans un ON où
l'individu s'efface un peu pour un temps devant le groupe.
Des rives et dérives du Drac ce fleuve grenoblois, votre
unique Gre-nouille GacheEen.

GacheEen   -   2017-05-01 - 01:18
Les Dragonnes m'ont transmis la Flamme de la Langue de Feu !
JE m'enthousiasmagorique pour une telle Langue d'une
belle richesse poélitique. JE m'essaye depuis un moment à jouer et jouir des Mots, en rechercher les Racines et le Sens premierEs et profondEs et à passer ainsi des messages dans mes Histoires. J'avoue que la Langue de Feu se remarque peu à l'oral, et gomme le conflit des formes féminines et masculines parfois souligné autrement par des E en majuscules ou entre deux points ou tirets, ou par l'italique pointant le néologisme, alors JE propose de privilégier des formes comme illes et celleux ou professeureuse Registre enchanteur plutôt que les formes

nessbyz   -   2016-05-18 - 17:37
j' adore votre langue
Et puis si j'en avais eu l'occas j'aurais aussi un français des plus chatié et une langue locale aussi : )

Léon 65   -   2016-05-01 - 14:27
D'accord avec vous Heyoka... MAIS !
Justement , puisque la langue française est si belle, si riche etc... pourquoi la déformer (la démolir...) ?
Par exemple, je ne vois pas l'intérêt d'écrire "locuteure" ou "lecteure" avec un E . La langue dragonne se voulant avant tout une langue orale, à part pour quelqu'un du midi comme moi, ce E ne s'entendra même pas. Et voyant ces mots écrits, un "non initié" pensera de suite qu'il s'agit de simples fautes d'orthographe.
Ceci dit, bien sûr qu'une langue peut et doit s'enrichir, évoluer.
Dans mon commentaire précédent JE disais que JE me posais beaucoup de questions... JE reste donc sur ma faim.
Autrement dit, JE suis famélique. Et pourquoi pas "faméleux"... ?


heyoka   -   2016-04-28 - 11:55
merci léon
La puissance de l'intention... Toutes les langues ont leur beauté et chaque locuteure est une potentialité de leur enrichissement. La langue française est belle, riche, complexe et cela ne constitue pas pour moi, une limite à son épanouissement. La liberté de se dire passe par la liberté de créer... des mots !

Léon 65   -   2016-04-21 - 13:24
Sujet très intéressant. Félicitations à l’auteur.
La langue dragonne (ou langue de feu) se veut à l’opposé de la langue de bois qui nous ramollit.
Une sorte de "parler-vrai" qui vise à rétablir des liens authentiques entre des personnes qui discutent librement et sincèrement, c’est à dire sans intention de rouler l’autre dans la farine, bref la langue idéale pour des humains qui ne souhaitent qu’une chose, échanger.
Voilà quelque chose qui semble avoir tout pour me plaire.

Ceci dit, il y a beaucoup à dire. Et beaucoup de questions se posent. (en LDF : JE me pose beaucoup de questions )
- Est-il nécessaire pour ça de "démolir" en quelque sorte... notre belle Langue Française ?
- N’est-elle pas suffisamment riche pour nous permettre d’exprimer ce que nous pensons ?
- Dans son état actuel, nous empêche t-elle vraiment de comprendre comment, par exemple, les mots peuvent être utilisés pour nous tromper ?
- Les anglo-saxons qui ne font pas la différence entre "le" et "la" sont-ils de ce fait moins manipulables ?
- Cette nouvelle langue sera t-elle plus facilement comprise par le grand nombre ?
- Ou alors ne sera t-elle réservée qu’à un cercle restreint, risquant de se prendre pour une nouvelle élite ?
- Ne risque t-elle pas d’en rajouter à la confusion ?

Au sujet des 3 tamis :
- Ce que je m'apprête à dire est-il vrai ? Mais déjà, qui peut prétendre dire le Vrai ? Et n’avons-nous pas suffisamment de nuances pour exprimer notre niveau de croyance dans l’affirmation que nous formulons ? (Ex : il paraît que... on raconte que... je crois que... je sais que... il est démontré, prouvé, avéré, etc. )
- Ce que je dis est-il bienveillant ? Est-ce utile ? Même si je fais de mon mieux pour être bienveillant, et que je souhaite sincèrement que la discussion soit positive et utile (?), il reste toujours cette inconnue : Comment l’autre va t-il recevoir ce que je dis ? Par exemple, comment ce jour là, sera t-il disposé ? Et nous en revenons toujours aux vieux problèmes de communication.

Parler vrai, dire ce qu’on pense, être sincère, honnête... en effet, tout ça peut sembler impeccable. Ainsi Heyoka nous dit : " J'observe, je ressens, je dis ce que je ressens avec l'intention de faire comprendre et respecter ce que je suis au plus profond de moi. Que l'autre accepte ou pas de ce que j'exprime, qu'il en fasse une affaire personnelle et se sente blessé ou pas, n'est pas mon affaire. J'ai été honnête, vrai, intègre. C'est ce qui serait le résultat de l'attitude dragonnière. La langue de feu ne manipule pas, la dragonne peut perdre une amitié sans regret, si ce qui fut son amie n'est pas encore apte à accepter les valeurs qui la définissent honnêtement. "

Ouai... Peu importe, JE suis en paix avec ma conscience. Et c'est déjà ça.
Mais est-ce si simple que ça ?
Il ne faudrait pas que la langue de feu ne soit qu'une maladie de la langue .


Page : 1





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page