La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Consommation (Grève générale de la consommation)


 Forum des Toupinautes 

Forum : Consommation (Grève générale de la consommation)

(27 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

La "Grève générale de la consommation" peut-elle être une nouvelle forme d'action ? Quels en seraient les avantages et les inconvénients ? Seriez-vous prêts à vous y lancer ? Quelles sont vos suggestions pour ses modalités de mise en œuvre ?


Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1 2  3  Suivante 

JPdu44   -   2017-02-11 - 18:45
Donnons le monopole à une seule entreprise...
Nous avons besoin de consommer, mais est-ce que nous avons besoin d'une fausse concurrence. On sait que certaines banques théoriquement concurrentes appartiennent aux mêmes actionnaires, ce qu'ils perdraient sur le boycotte d'une, il le gagnerait sur une autre qui récupérerait les boycotteurs.
En fait, il faut fixer des règles d'économie plus humaines qui tiennent plus compte de l'écologie et moins du capital, et les faire connaître. Ensuite on propose d'aller vers toutes les banques (c'est un des premiers secteurs à viser) qui mettront en place ces nouvelles pratiques. Mais en attendant, ayant besoin d'une banque, on va orienter les consommateurs sur UNE et on va boycotter toutes les autres, mais dès que des banques voudront adopter nos bonnes règles, nous iront vers celles-là.
Le but de la manoeuvre est de dresser une partie de la finance contre l'autre, technique que les entreprises appliquent sur ses salariés quand elle veut dégraisser. Mais surtout le risque de krach bancaire (par certaines) est tel que les gouvernements seront obligés d'intervenir poussés par celles-ci.
Cette action devrait être mondialisée, alors là les gouvernements devront choisir entre écologie et finance, entre les générations futures ou entre les emplois des financiers (350.000 rien qu'à Londres) les SS de la finance.
La chose est à creuser.
Mais c'est vrai, que toutes les chapelles écologiques, décroissantes et autres devraient n'être qu'une, et éventuellement former un parti mondialisé qui pourrait imposer une nouvelle économie et rayer la pauvreté, et pratiquer une réelle écologie.
Merci à la Toupie d'avoir repris une partie de mon blog.
JPR



nessbyz   -   2016-09-18 - 23:47
greve ou pas
Arretez simplement d' utiliser la monnaie empirique et
imprimez la monnaie de votre commune , c' est légale et c'
était le message d' un illiminé qui disait rendez à cesar ce
qui est à cesar. Ainsi vous developperez l' activité locale et
personne ne pourra partir avec la caisse puisqu'ailleurs ça ne vaudra rien. Voilà pour le principe, si les details vous intéressent sachez que je passe lire regulierement malgres >mes déplacements.
Ps/ les citadins devraient etre friands de ces nouveaux billets , de les echanger / partager , de recevoir un salaire à ie en marge de leurs echanges.


Léon 65   -   2016-07-02 - 14:08
à Bertrand - Grève de la consommation et syndicat
Les syndicats sont englués dans une vision productiviste de notre société. Ils défendent l'emploi (et le productivisme) avant de défendre l'intérêt commun. Les intérêts des travailleurs se résument à leur pouvoir d'achat... Pour eux comme pour tout productiviste, la consommation est synonyme d'emplois. La grève générale de la consommation serait synonyme de pertes d'emplois. Le serpent qui se mord la queue...
L'intérêt commun, qui passe obligatoirement par l'écologie et une réduction radicale de nos productions et consommations, les dépasse totalement. Les idées des décroissants, notamment ces idées toutes simples de la sobriété volontaire et du travailler moins pour vivre mieux, ne sont pas dans leur crédo. Ils défendront bien évidemment le travailler moins, mais surtout pas le gagner moins et consommer moins.

Là aussi, il faudrait une révolution pacifique pour décoloniser les imaginaires de nos leaders et militants syndicaux .
On peut toujours rêver...

Pierre Tourev   -   2016-06-28 - 08:39
à Bertrand - Grève de la consommation et syndicat
Bonjour
Je suppose que les syndicats sont traditionnellement dans des modes d'actions visibles, ponctuelles et à court terme. Le boycott n'est pas dans (encore) dans leur gène. La grève de la consommation relève plutôt de la société civile et ce dans un mode informel.



Bertrand   -   2016-06-27 - 09:32
Pour quelle raison n'est-elle pas reprise par les syndicats ?
Bonjour,
j'ai trouvé votre site en recherchant grève de la consommation. Cela me parait être la solution la plus efficace et la plus révolutionnaire. C'est ce qu'avait fait Martin Luther King pour les transports publics avec succès. Vous avez commencez à explorer cette idée il y a quelques années. Pour quelle raison n'est-elle pas reprise par les syndicats ? Est-ce une arme trop puissante pour que l'on ose l'utiliser ?
J'ai aussi découvert le site de Hacking social qui est très intéressant.

BuyCut   -   2016-06-25 - 10:17
Organiser une révolution pacifique
Bonjour Léon,

Vous avez raison de préciser que les arguments de nature à convaincre les croyants de la nouvelle religion consumériste d'abandonner leurs temples manquent cruellement à un débat logiquement peu alimenté par les médias aux ordres des pasteurs du secteur marchand.

Voila pourquoi nous devons continuer à chercher et à tenter de découvrir comment raconter cette logique du refus d'acheter comme une solution non violente à une révolution très profonde.

J'ignore si je verrais un jour paris dans un bouteille mais cet espoir motive, depuis très longtemps aussi, mes tentatives d'amener un grain de sable au moulin pour le perturber en me disant qu'avec quelques grains de plus la machine finira par s'enrayer.

Dans Toupie j'ai d'ailleurs trouvé encore plus d'arguments pour conforter cet engagement et plein d'idées pour le développer.

Le petit site que j'alimente depuis peu est finalement la prolongation logique de mes diverses lectures Toupiesques.

Il participe avec d'autres à diffuser quelques solutions pour un futur que je ne verrai pas mais qui serait de toute manière plus convenable qu'un présent imaginé par des maitres sans âmes.


Léon 65   -   2016-06-24 - 18:03
Bonjour BuyCut
Je pense également que la grève générale de la consommation serait une véritable arme pour contrer ce Système qui nous conduit dans le mur.
Imaginez si personne ne voulait acheter le dernier gadget d'Apple, ou si tout le monde refusait d'utiliser l'aéroport de NDL, des fois qu'il soit construit...
Là je pense que ça les ferait réfléchir, à nos chères "élites".
Je pense qu'alors, tout ce beau monde se creuserait la tête pour nous inventer une autre politique, un autre monde... plus acceptable.

Oui mais, comme on sait, avec des si... on pourrait mettre Paris en bouteille.
Quels seraient donc ces arguments qui pourraient séduire tous les cons-ommateurs ?
Il y a longtemps que je bute sur cette question. Mais je planche encore.

BuyCut   -   2016-06-24 - 12:02
Construire une politique plus acceptable
Bonjour à tous,
je suis de ceux qui pensent qu'il est possible d'imaginer un futur plus convenable et que l'unique outil efficace dont nous disposons pour que ce projet de réforme se concrétise pacifiquement est la grève générale de la consommation.
Seul ce levier pourrait durablement contraindre les financiers qui contrôlent les politiciens d’accéder à nos revendications citoyenne et de modérer leur cupidité pour qu'une plus équitable répartition des richesses devienne la règle.
Reste à trouver les arguments pour que cette idée soit partagée par nos contemporains sans être assimilée a une alarmante régression puisqu'il s'agit uniquement de mettre en quarantaine pendant un temps court un édifice bancaire qui s'écroulerait très vite si il était privé de nos dépenses quotidiennes.
Notre pouvoir d'achat, celui qui nous a été imposé, est un pouvoir que nous pouvons imposer, il faut écouter Coline Serreau et son appel au boycott pour en être persuadé.
Ces quelques lignes étaient destinées à me présenter à vous.
A bientôt.


chris   -   2016-06-13 - 15:24
La grève générale de la consommation
A 72 ans je pense avoir fait le tour de la question, que je pense très bonne.
Mais les classes populaire donc je fais partie (retraite 863 €), je ne vois pas de quoi je pourrais me privée!
Pour les gros bourgeois ils ne se priveront de rien, tous leurs est acquis !
Il n'y a que les classes dites moyennes qui pourraient faire un effort, mais ils ne renonceront pas à passer les fins de semaines dans leurs résidences secondaires, peu leur importe le prix du carburant.
Il me semble qu'il faut remettre la lutte des classes, puisqu'elle existe de fait, par la bourgeoisie qui impose sa loi. Il faut revenir à la suppression de tous les privilèges publics ou privés.


byznessus   -   2016-03-04 - 13:16
caius iulus cesar
Rendez lui ce qui lui appartient !
Des dizaines de monnaies locales font barrage à cette société appauvrissante mais cela n'est pas suffisant toutes les communes doivent s'y mettre ! Toutes ! Et sans cela rien n' avancera dans le sens du peuple ! Pour les armes dont j'entends parler ici là aux propos de la révolution ..
bein .. cela ne me paraît pas systématiquement nécessaire .


Page : 1 2  3  Suivante 





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page