La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Crise sanitaire du Covid-19


 Forum des Toupinautes 

Forum : Crise sanitaire du Covid-19

(13 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Ce thème est associé à l'article du 14/04/2020 : Crise sanitaire du Covid-19 : Le grain de sable qui pourrait terrasser l'ultralibéralisme et la "mondialisation heureuse".
Vous pouvez y déposer vos commentaires sur l'article ou plus généralement sur cette crise sanitaire.


Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1 2  Suivante 

Léon 65   -   2020-08-11 - 14:04
Crise sanitaire du Covid ?
Si encore il ne s'agissait que de ça, d'une
crise sanitaire. Cet épisode nous révèle que
c'est bien plus grave que ça, la crise n'est pas
que sanitaire.
Déjà une crise ça dure ce que ça dure, mais ça
finit par passer. Or il y a belle lurette que le
monde est en crise. Là on nous dit qu'il va
falloir faire avec ce virus durant des années.
Et après ce sera le monde "d'après". Faut croire
qu'il n'y a que le Covid qui nous menace.
Crise économique aussi, bien sûr, mais peut-être
plus grave, crise de confiance. De la confiance
en nos dirigeants n'en parlons même pas, mais
crise de confiance envers les sachants, les
médecins, les scientifiques. Mais à qui pouvons-
nous encore faire confiance aujourd'hui ? Pourtant nous devrions le savoir, sans confiance
tout s'effondre. Et nous en sommes là. Tant la
confusion est grande nous allons finir par ne
plus faire confiance à personne, ni même à nous-
même.

En attendant, cette nouvelle phase vient porter
un sale coup au vivre-ensemble, qui n'avait
vraiment pas besoin de ça. L'esprit critique
semblant avoir disparu, la haine se fait de plus
en plus présente, surtout sur les réseaux dits
sociaux, pour tout et n'importe quoi ANTi et PRO
s'affrontent, se traitent de tous les noms, hier
au sujet de la Chloroquine, aujourd'hui au sujet
du masque. Les merdias remplissent les pages de
leurs torchons sur des questions à la con, du
genre "Qui sont les Anti-masques ?" Et voilà
qu'on "apprend" qu'ils font partie de la
fachosphère, et /ou de groupes
conspirationnistes. Tremblez braves gens !
Aujourd'hui il ne fait pas bon réfléchir, demain
ça sera interdit, puni par la loi. Demain
l'ignorance sera la fore, la guerre sera la
paix, etc. Je crois que c'est grave.

Léon 65   -   2020-06-07 - 13:33
Avant et après ? Après ce sera l'avant TRUC !
Après la première guerre, les Années folles. Après les Années folles, la Crise, la Dépression. Après la seconde guerre, les Trente Glorieuses, ou alors les Trente Piteuses, question de point de vue.
Certains se plaisent à croire qu'après le Covid ce ce ne sera pas comme avant. D'autres pensent qu'au contraire ce sera comme avant, que la Terre continuera de tourner, toujours sur le même axe, suivant les mêmes lois, de la nature et des hommes, dont celle du Toujours Plus et du Business as usual.
De mon point de vue le monde d'"après" ne peut donc qu'être pire qu'"avant". Après le Covid ce sera encore les années folles, de plus en plus folles.
Et ceci comme dit onk, "jusqu'au jour où un "truc" nous aura privé de tout, d'énergie, d'eau, de source d'approvisionnement en nourriture, alors nous comprendrons peut être qu'après tout" ...



onkr   -   2020-05-25 - 23:18
Après
Mais qu'est-ce qui vous fait croire qu'on est dans l'"après " ? Parce qu'avec le port du masque on a la tronche un peu plus haute pour blablater dans son i phone ? Et si c'est le cas, pour quelles raisons seraient on moins c...

Vroum vroum pouet pouet , ça re-pue , ça re-pollue et les bestioles nous regardent avec des yeux ronds . Ceci jusqu'au jour où un " truc " nous aura privé de tout, d'énergie , d'eau , de source d'approvisionnement en nourriture , alors nous comprendrons peut être qu'après tout , la nature n'a pas besoin de nous.


Denis_B   -   2020-05-23 - 16:43
Réflexion sur l'après
Je vous suggère le lecture du dossier "Mon activité est-elle essentielle ?" sur le site de "la vie des idées".

Je commence à penser que le monde d'après sera comme le monde d'avant, peut-être même en pire.

Les riches n’ont encore rien perdu, ils souhaitent que les salariés travaillent plus pour rattraper le retard et garantir leurs bénéfices en fin d’années. Ils ont profité de
l’occasion pour licencier nombre de salariés et étendre le champ du télétravail qui fragilise davantage la position des salariés.

Les salariés veulent retrouver au plus tôt la relative sécurité de leur emploi et de leur salaire en fin de moins, les discutions que l’évoquait plus haut sur le caractère essentiel ou non de certaines activités ont tourné court.

Les commerçants veulent obtenir le report des soldes, voire leur annulation.

Les publicitaires ont adapté leur discours pour récupérer les consommateurs à la sortie, ils ont maintenu leurs campagnes pendant la crise pour faire semblant de soutenir les médias alors qu’en fait ils s’adressaient à un public plus disponible (au passage, un merci aux soignants ne leur coûtait rien).

Qui va payer les augmentations bien méritées des soignant (et pourquoi pas aussi des caissières, des éboueurs...).


Léon 65   -   2020-05-19 - 21:13
Croire, savoir, certitudes et convictions ... de quoi faire le masque.
De mon côté j'admire les gens qui parlent comme Socrate : « je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien ».
Eh oui les mandarins se bouffent le nez, eh oui un jour c'est oui un jour c'est non. Et alors où est le problème ? La vérité, peut-être ? Vous voulez rire ! C'est comme d'habitude, comme toujours, comme pour tout, chacun se limite finalement à croire ce qui l'arrange.

onkr   -   2020-05-17 - 20:03
Les écoles
La vérité c'est que je n'en sais rigoureusement rien. Il y en a qui le sont, d'autres pas, et celles qui le sont, c'est à moitié ou au tiers , ou alors au quart...
J'admire ceux qui ont des certitudes comme Léon 65 qui a décidé de croire à ce mandarin marseillais qui nous a promis des miracles. Mais les mandarins se bouffent le nez, un jour c'est oui, un jour c'est non, un jour peu-être et le lendemain peut être pas. Quant aux masques, de quoi parle t'on ? De masques ffp2 ou 3 ou quelque chose d'a peu près approchant ? Utile, inutile, voire obligatoire. Je n'ai qu'une conviction, ceux qui prétendent savoir, ne savent rien !

Banana25   -   2020-05-13 - 14:07
Bonjour
Bonjour
Les écoles vont elle rouvrir ?

Léon 65   -   2020-05-05 - 14:21
Covid : source d'opportunités et de créativité ?
On entend dire que cette crise serait aussi une source d'opportunités et de créativité.

D'opportunités ça c'est sûr. Comme on nous a dit, nous sommes "en guerre". En guerre contre le Covid, en guerre aussi contre le terrorisme, etc. Comme on sait depuis longtemps les guerres sont des opportunités pour les industriels, les marchands, le monde des affaires, pour faire des affaires, du Business. Mais aussi pour propager des idées, des idéologies, pour exacerber les nationalismes etc. ...

... voir la suite de Covid : source d'opportunités et de créativité ?


onkr   -   2020-05-04 - 21:14
Covid 19
Notre ministère du travail a cru bon de mettre à pied l'un de ses agent de contrôle au motif qu'il a osé demander que des masques soient portés par des salariés manifestement exposés au Covid-19.
Bien mieux, pour mettre à l'abri de poursuites pénales les employeurs, il édite des fiches de prévention par secteur d'activité. Vous observerez en les lisant que le port de masque n'est pas requis pour les caissières de super ou hyper marchés, le tout à l'avenant.
Pendant ce temps il y en a qui nous causent du pourquoi et du comment, alors qu'ils n'en savent rigoureusement rien.


Denis_B   -   2020-05-01 - 19:12
Pour une planification de l'économie
Dans l'économie capitaliste le bénéfice représente la part que l'entrepreneur prélève sur le coût d'un bien ou d'un service pour assurer sa commercialisation. En principe c'est lui qui prend le risque, alors que le prolétaire se contente de vendre sa force de travail ou sa production, dans le cas d'un paysan. Dans la pratique, l'entrepreneur minimise et reporte le risque via la paupérisation croissante des prolétaires.
...

... voir la suite de Pour une planification de l'économie



Page : 1 2  Suivante 





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page