La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Constitution de la Vème République


 Forum des Toupinautes 

Forum : Constitution de la Vème République

(44 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Le site Changer de bocal propose une analyse critique de la Constitution de la Vème République. Dans cette rubrique du forum, vous pouvez commenter cet article ou faire part de vos propres remarques sur la Constitution.
Définition de Constitution dans le Toupictionnaire.


Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1 2  3  4  5  Suivante 

Denis_B   -   2018-11-09 - 18:33
Le gouvernement est juge et parti
Outre qu'il a fait croire à ses compatriotes qu'ils avaient gagné la guerre, de Gaulle a récolté les fruits de la reconstruction gérée par la quatrième république, à laquelle il n'a pas participé.
Comme le disait Orticule dans ce forum "ce sont les parlementaires eux mêmes qui sabordent leurs prérogatives au profit de l'exécutif".
D'autre part, nos compatriotes continueny de croire à la possibilité d'un homme providentiel.
67 millions de cerveaux et un seul pour tout décider.

onkr   -   2018-10-29 - 22:47
Constitution de la Vème République
Il n'y a pas de rapport D.B., il y a osmose et
destruction de la séparation des pouvoirs ,
fondement de la République . L'outrance est
contre productive dans une perspective
d'approche critique . Mais revenons en à notre
sujet. Dans notre histoire relativement
récente nous avons déjà connus un phénomène de
dualisme de légitimité démocratique . Louis
Napoléon Bonaparte a été élu Président de la
Rép. au suffrage universel en 1848. Il a été
élu en raison de son nom "glorieux" . Le Gal de
G. prend le même type d'initiative et , d'une
certaine manière , sur le fondement d'un
canular guerrier de même nature. Il a su
faire croire à nos compatriotes qu'ils ont
gagnés la guerre. Alors comment ce dualisme de
légitimité entre le sommet de l'exécutif et le
parlement s'est il résolu ?. Peut on l'imaginer
sans conflit ?.Il semble bien que oui , mais au
détriment d'une authentique démocratie et
d'abord, comme le souligne avec d'autres
termes , "sans pseudo" , parce que le parlement
ne dispose que d'une compétence d'attributions.
Gloire à l'exécutif. Nos contemporains s'en
plaignent ils ? Rien n'est moins certain. La
suite à d'autres....



Denis_B   -   2018-10-28 - 10:49
Quel rapport avec l'AKP
Pour moi, Erdogan s'appuie sur l'AKP pour exercer une dictature, tous les dictateurs commencent toujours par se faire élire (au suffrage universelle).
Mais quoi qu'il en soit, la constitution de 1958 a été taillée sur mesure pour que de Gaulle puisse exercer un pouvoir personnel.
Une émission récente sur la chaîne parlementaire "1958 ceux qui ont dit non", explique comment après le référendum de 1958, la plupart de ceux qui s'étaient rallier au Oui, ont changé de camp avant 1963.


onkr   -   2018-10-24 - 23:04
Réponse à D. B.
De faire un tel amalgame démontre a minima que son auteur ignore tout de l'AKP. Avec lui, il n'y aurait personne sur ce site, ce qui ne signifie pas par ailleurs que j'ai la moindre sympathie pour notre régime national actuel.

Denis_B   -   2018-10-21 - 14:21
Le gouvernement est juge et parti
En effet, ce principe était déjà inscrite dans
cette constitution dès l'origine, mais la
réforme constitutionnelle de 2000 instituant le
quinquennat et surtout la réforme du calendrier
électoral qui l'a suivi, interdisent toute
opposition pendant 5 ans et constitue une sorte
de dictature à renouveler tous les 5 ans.
On est pas très loin du régime d'Erdogan.

Sans pseudo   -   2018-10-14 - 14:38
Le gouvernement est juge et parti
Bonjour,

Merci pour votre article sur la constitution de la 5ème république mais, à mon sens, il manque un point crucial, à savoir que, dans la pratique, ce sont les mêmes qui présentent les lois (projets de loi à l'initiative de l'exécutif) et qui les votent (députés de la majorité [présidentielle] à l'assemblée nationale). Je ne parle pas des propositions de loi qui n'ont, toujours dans la pratique, quasiment aucune chance de passer.

Ce point est, selon moi, le plus grave de cette constitution puisque, de fait, le gouvernement est juge et parti. C'est principalement à cause de ça que la politique est devenue un métier en France et les politiciens des carriéristes. Les élus, en général, deviennent intouchables (ou si peu), ont des traitements de faveur incompréhensibles (retraite à vie, prison dorée en cas de condamnation et pas d'inéligibilité à vie, les ministres sont jugés par un corps à part (???), etc.), ils devraient avoir triple peine en cas de condamnation (les agents de l'ordre ont le double)? Le mode de scrutin présidentiel est à 2 tours (toujours pour le bénéfice des grands partis) au lieu d'être à 1 seul tour avec une liste dans l'ordre de préférence, ce qui évite ce "f[a|u]meux" vote utile. Et il y a encore d'autres points mais ce serait déjà pas mal.

Merci pour votre site très intéressant et au plaisir.


Denis_B   -   2018-10-04 - 20:54
60 ans aujourd'hui pour la cinquième république
Plus que dix ans d'écart avec la troisième qui en
avait 70.
Faut-il continuer, la réformer ou la remplacer ?

Orticule   -   2017-11-02 - 19:00
Pouvoir exécutif sous la V° République
On ne peut comprendre qu'en se référant aux deux républiques précédentes. Sous la 3° Rép. , après de nombreux tâtonnements , la régime républicain est affirmé. Elu en 1879 , Jules Grévy annonce le parlementarisme triomphant. Mais avec la menace de guerre, ce sont les assemblées elles mêmes qui délèguent leurs pouvoirs au gouvernement (décrets-lois). Elles finiront par confier au maréchal Pétain les pleins pouvoirs, y compris le pouvoir constituant. La 4° Rép. cherche à se démarquer de ces errances. Elle interdit les décrets-lois. L'élection des parlementaires s'effectue à la proportionnelle ,avec un correctif majoritaire (dit des apparentements) dès 1951. Le régime demeure législatif mais avec une instabilité gouvernementale chronique . Incapables de résoudre le problèmes des colonies, les parlementaires finissent par réinstituer les décrets-lois pourtant tant honnis. La 5° Rép. dont la constitution est écrite par M. Debré, sanctifie le processus en instituant les ordonnances. Ces dernières nécessitent une loi d'habilitation , et une loi de ratification. En définitive, on peut légitimement se poser la question de savoir si ce ne sont pas les parlementaires eux mêmes qui sabordent leurs prérogatives au profit de l'exécutif, et donc des énarques et des lobbies.


Denis_B   -   2017-01-28 - 12:15
Et les USA
Est-ce que les américains ne risquent pas d'en arriver au même point avec Trump.


ness   -   2016-11-22 - 06:32
la conclusion etant, comment se fait il que les allemands en soient arrivés là
Je dirais que ça resume parfaitement la machine
representative et puis j' ajouterai qu' un certain Celine a
declaré lors d' un repas nazi devant une assemblée
consequente et sans etre ennuyé que le führer avait été
remplacé ! Ce qui résume aussi la fragilité des subordonnés
incapable de parer aux démentellement de l' élite puisque
meme Ellul cause de son anarchie en prenant ces exemples
de seconde guerre. (il parle surtout de la subordination
technicienne lors du reich et non de la declaration officielle
de louis ferdinand mdr )


Page : 1 2  3  4  5  Suivante 





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page