La Toupie   >   Forum des Toupinautes > Théories du complot : comment s'en débarasser


 Forum des Toupinautes 

Forum : Théories du complot : comment s'en débarasser

(26 messages)

Voir les conditions d'utilisation du Forum des Toupinautes

Présentation du forum :

Avis aux "Obsédés du complot" ! La Guilde des complocrates tente de renverser les dernières démocraties. Vous saurez sur cette page, Le complot des complots comment y faire face. A prendre au premier, au second ou troisième degré, c'est selon.

Cette rubrique du forum est consacrée aux "théories du complot" et à la façon dont on pourrait s'en débarrasser.

Définitions de Théorie du complot et de Conspirationnisme



Ajouter un message à ce forum

Pseudonyme : Si vous êtes déjà enregistré :
    Pseudo :    Mot de passe :     
L'inscription n'est pas nécessaire. Elle permet cependant de réserver votre pseudonyme et d'être sûr qu'il ne sera pas utilisé par un autre internaute. S'enregistrer

Accès libre :  Pseudo :
    
Titre du message :
Texte :
Votre e-mail : 
(Inutile si vous êtes enregistré, facultatif pour l'accès libre. Non publié)

Page : 1 2  3  Suivante 

Léon   -   2021-01-24 - 13:50
Appelons un chat un chat !
- "Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde" (attribué à Camus)

COMPLOTISTE : - "Se dit de quelqu'un qui récuse la version communément admise d'un événement et cherche à démontrer que celui-ci résulte d'un complot fomenté par une minorité active." (Larousse) - "Une personne complotiste est un partisan d'une ou plusieurs théories du complot.
Généralement, le complotiste interprète certains signes comme faisant partie d'une conspiration menée par des individus dangereux. Exemple : Il m'énerve avec ses théories complotistes." (linternaute.fr)

DÉNONCER : - "Signaler quelqu'un, quelque chose à la justice, à une autorité en vue de les faire condamner ou punir : Dénoncer un criminel à la police.
- Révéler quelque chose, le faire connaître publiquement comme néfaste" (Larousse)

DÉVOILER : - "Enlever le voile qui recouvrait quelque chose, quelqu'un en les mettant au jour : Dévoiler une statue.
-Révéler, expliquer, porter à la connaissance de quelqu'un ce qui était caché ou qui n'était pas connu." (Larousse) ---------------------

Donc : 1) DÉNONCER et DÉVOILER sont ici synonymes.
2) Un DÉVOILEUR est un outil pour dévoiler les roues de vélo (rien à voir avec le complotisme).
3) Une personne qui veut dénoncer et/ou qui dénonce est un DÉNONCIATEUR (et non pas un complotiste).

Ceci dit j'aime bien la blague des deux cochons. En changeant juste un mot je la trouve encore plus marrante : « ils sont fous ces complotistes, ils racontent qu’on va nous transformer en andouilles. »

jean Némard   -   2021-01-24 - 10:16
Théorie du complot (fin)
La théorie du complot est un ensemble qui regroupe les complotistes
,les comploteurs ( parfois déguisés en affabulateurs ) et les
affabulateurs.

jean Némard   -   2021-01-24 - 09:47
Comment éviter une théorie du complot:
tu ne mentira pas.(le mensonge est découvert tôt ou tard et
discrédite à jamais)
Tu ne cachera rien en appliquant la transparence.
Tu sera ouvert à toute discussion et débat.
Tu ne censurera pas.
Tu ne pratiquera pas la corruption
Tu ne pratiquera pas la manipulation d’opinion
Tu ne pratiquera pas l’inversion accusatoire
Tu je jouera pas sur la peur


jean Némard   -   2021-01-24 - 09:03
Comploteurs et complotistes
Bien que académiquement conspiration et complot soient
pratiquement synonymes , je pense que pour le confort d’un débat ,il
serait utile d’utiliser au moins 3 qualificatifs:
Je serais pour les définitions suivantes:

*-1) complotiste:
celui qui veut dénoncer , dévoiler un Conspirateur.
Il opère en principe au grand jour mais pourra être amené à devenir
anonyme à cause du pouvoir de nuisance d’un Conspirateur.
Exemple Sylvano Trotta.


*-2) Conspirateur ou comploteur:
celui qui participe à un complot le plus souvent secrètement et en
utilisant la manipulation d’opinion ,le mensonge souvent de façon
machiavélique ,parfois la peur , la corruption.et l’inversion
accusatoire.
 Quand il est sur le point d’être dévoilé ,il Traite ses opposants de
complotistes ( nouvel mot pas encore académique à ma
connaissance).
Il profite de citer les affabulateurs en les nommant complotistes de
façon péjorative pour discréditer les complotistes.
Quand il est sur le point d’être dévoilé , il ne participe pratiquement
jamais à un débat sur le fond et préfère censurer voire diffamer.
Exemples dévoilés:
Bilderberg ( assez récemment dévoilé par les complotistes)
Le siècle ( pratiquement personne n’en connaissait l’existence il y a
peu de temps)
Franc maçonnerie ( grand culte du secret…)
Jean Monnet disait dixit:« pour construire l’Europe ,il faut utiliser la
politique des petits pas pour que les peuples ne s’en aperçoivent pas
«
*-3) affabulateur:
Celui qui déforme la réalité de façon fantaisiste voire mensongère soit
par bêtise ou pathologie soit par malhonneteté.
Les Conspirateurs peuvent manipuler l’opinion en créant ou citant
des affabulations pour discréditer les complotistes.


jean Némard   -   2021-01-23 - 16:39
y sont fous ces complotistes
Ce sont 2 porcs qui discutent dans leur enclos:
L’un dit « ils sont fous ces complotistes , ils racontent qu’on va nous
transformer en saucisses »

Léon 65   -   2021-01-21 - 19:30
Enseignement, complotisme, politique...
Il n'est évidemment pas question d'évacuer les sciences humaines de l'enseignement. Déjà restaurer l'enseignement des "humanités", notamment dans la formation des élites. Au collège et au lycée la philosophie devrait être aussi importante que le sont les maths, la physique et la chimie. Seulement cette philosophie se doit d'être plus éducative qu'instructive, attractive et non rébarbative, elle ne doit pas être adressée à des "apprentis philosophes" en vue d'en faire de futurs "philosophes" spécialistes de Nietzsche, Pierre Paul ou Jacques.
Son objectif doit être tout simplement de développer l'esprit critique, de former des individus libres, capables de juger (penser) mais aussi de douter. Elle doit enfin donner l'envie d'apprendre, de chercher à savoir, tout le long de sa vie.

Quant à nos dirigeants (avec ou sans guillemets) je pense qu'ils sont aussi paumés que l'est le vulgum pecus. Maintenant c'est vrai, leur position dominante les oblige à user et abuser d'un tas de stratagèmes, afin de conserver leur pouvoir. Mais ça c'est vieux comme le monde.
Par contre ce qui est relativement nouveau c'est le double langage. On ne dit pas "plan de licenciement", on dit "plan de sauvegarde de l'emploi", etc. Et du double langage à la double pensée (Orwell) il n'y a qu'un pas. En tous cas eux aussi se plaisent à croire ce qui les arrange.
Alors que faire ? Les foutre dehors ? Je veux bien... mais pour mettre qui et quoi à la place ? En attendant, moi aussi je vois les dangers de cette énorme pagaille.


onkr   -   2021-01-20 - 23:52
Théories complotistes .
La dissertation sur le thème "opinion , foi , savoir " est un grand
classique de la philosophie . Le problème , c'est qu'il ne s'adresse
qu'aux apprentis philosophes , alors qu'il devrait s'adresser à tous
les âges de la vie , y compris aux plus jeunes . ( je sais , ça a déja
été dit ailleurs sur ce site ) . Cet enseignement ne mobilise pas
forcément les philosophes , ( qui ont leurs convictions propres ) mais
leurs outils premiers qui consistent à cerner la question , à laisser
vivre l'opinion face aux dogmes , à développer la capacité d'écoute , à
se mettre à la place de l'autre , à développer les opérations de la
pensée et de sa radicalisation , à rechercher les sources de
l'argumentaire et de sa conceptualisation . Surtout de ne pas émettre
d'avis préalable . Par ailleurs , si le savoir est cantonné dans les
"sciences exactes et naturelles ", donc démontrables par
l'expérimentation , on aura assez facilement fait le tour de la
question . ( et encore : certains sont convaincus que la terre est
plate . Au regard du complotisme il serait intéressant d'analyser ce
genre d'aberration ) . Mais que fait on des sciences dites "humaines ",
l'histoire , la sociologie , l'économie , la politique , l'ethnologie
...? . On les évacue de l'enseignement alors que la plupart des
théories complotistes nichent dans leurs sphères ? .
J'aime bien les cailloux et quand je me ballade je connais mon
environnement minéralogique et suis en mesure d'en déduire les
origines de leur formation . En cas de doute , je fais un effort pour
"trouver " , avec un bon bouquin et , si besoin , quelques expériences
et échanges .
Mais si je rencontre quelqu'un qui prétend qu'il y a un gouvernement
mondial secret qui régente tout , je suis bien obligé de me poser la
question de savoir ce qui peut motiver une telle affirmation
viscéralement ancrée et de l'aborder sous un angle politique , même si
le nombre de crétins n'est sans doute pas négligeable .Ceci m'amène à
la conclusion
que la véritable urgence est de faciliter l'évacuation de nos
dirigeants qui manifestent un mépris souverain pour les citoyens que
nous sommes , sachant que de nouvelles formes de fascismes ne sont pas
du tout à exclure .

Léon   -   2021-01-20 - 17:53
De la dépossession à la majorité ...
Au fait, merci onkr pour cet autre article de Frédéric Lordon "Le symptôme d'une dépossession".

Selon Lordon : "on pourrait y voir l'effet, sans doute aberrant, mais assez prévisible, d'une population qui ne désarme pas de comprendre ce qu'il lui arrive, mais s'en voit systématiquement refuser les moyens." De votre côté (onkr 2021-01-19 - 00:29) : "ces théories du complot sont le signe du rejet de la politique dans ce qu'elle dénie le choix de participer à des choix essentiels et de peser sur notre devenir."

Je pense qu'on peut dire que le complotisme est une affaire politique. D'ailleurs qu'est-ce qui n'en serait pas, politique ? Le conspirationnisme (ou complotisme) serait donc une conséquence de cette dépossession opérée sur le peuple, une réaction en quelque sorte. Admettons. En effet, si le peuple est réellement dépossédé des moyens de comprendre ce qui lui arrive, de comprendre le monde (au sens le plus large possible), dépossédé du débat public, alors ce peuple n'est pas en mesure de peser sur son devenir. Et évidemment il n'est pas en démocratie. Reste donc à voir si le peuple est réellement dépossédé, ou pas, totalement ou partiellement.

Plus loin Lordon écrit : "Le conspirationnisme n'est pas la psychopathologie de quelques égarés, il est le symptôme nécessaire de la dépossession politique et de la confiscation du débat public." Au lieu de dire qu'il n'est pas ça, je pense qu'il vaut mieux dire qu'il n'est pas que ça. Parce que le conspirationnisme est aussi un problème psychologique. Le 2021-01-16 (ci-dessous) j'ai cité un passage écrit par Nans Florens et Renaud Benier-Rollet : "Quoi de plus angoissant que de ne pas comprendre la complexité du monde ? Le virus du complotisme agit sur la sensation de bien-être".
On sait que le doute perturbe, que la vérité également, on sait que l'homme préfère croire que savoir, quitte à croire n'importe quoi, on sait que c'est bien plus facile, etc.

Plus loin Lordon développe une théorie intéressante: "Le conspirationnisme [...] pourrait être le signe paradoxal que le peuple, en fait, accède à la majorité puisqu'il en a soupé d'écouter avec déférence les autorités et qu'il entreprend de se figurer le monde sans elles".
Je pense qu'il faut avoir une grande confiance dans le peuple pour pouvoir espérer cela. Même Lordon semble ne pas trop y croire : "Il ne lui manque qu'une chose pour y entrer complètement et s'extraire des chausse-trapes, telle celle du conspirationnisme, dont tout débat public est inévitablement parsemé [etc.]"

Bref, le complotisme c'est un cercle vicieux. Un de plus.



Léon 65   -   2021-01-20 - 12:29
Ce savoir... qui n'existe pas ?
D'abord il faut reconnaître que la communication est un art difficile. Bien sûr nous ne confondrons pas communication et propagande (com').
- "Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre." (Bernard Werber)

Ainsi il est fort possible que je n'ai pas bien compris ce que vous (onkr) me dites dans votre commentaire précédent. J'essaie donc d'être le plus clair possible.
Pour moi, le savoir repose sur les sciences. Et pour moi, ce savoir existe, il est ce qu'il est, il évolue, il est accessible, dans une certaine limite évidemment, en tous cas d'une manière ou d'une autre il s'enseigne (pédagogie).

Bien sûr, dès le début se pose la question "Est-ce que tout cela existe ?" Afin de ne pas sombrer dans le solipsisme (folie) celui qui se pose cette question est bien obligé de faire le pari que tout ça n'est pas seulement le fruit de son imagination. Ensuite se pose cette autre "Que puis-je savoir ?", qui amène celle-ci "Que puis-je connaître ?" Seulement là encore nous avons des savoirs, ou des connaissances, qui nous permettent de penser ce genre de questions. Et bien sûr cela s'enseigne, notamment en philosophie.
On peut dire en effet que la pédagogie relève de l'équilibrisme. On peut même dire qu'elle est un art (l'art d'enseigner). Peut-on réellement enseigner un art ? Je n'en sais rien, en tous cas je pense que la pédagogie n'est pas à la portée de tout le monde. Ceci dit il est possible là encore que tout ce que je raconte là n'aide en rien à lever d'éventuelles incompréhensions.

Quant à la démocratie ("démocratie"), il y a un déjà moment qu'elle est dans un triste état.
Et je suis bien sûr d'accord pour dire que les théories du complot ne lui font pas du bien (doux euphémisme).



onkr   -   2021-01-19 - 23:44
Théories du complot
Lire aussi de Frédéric Lordon :" le symptôme d'une dépossession ". Quant
à vous , Monsieur Léon , je crois que nous nous sommes mal compris . Le
savoir ,tel que vous le concevez , est asséné , enfermé dans un
"enseignement ". Or il n'existe pas , ce savoir . Celui d'aujourd'hui
n'est pas celui de demain . Sa pédagogie tient de l'équilibrisme . C'est
sans doute le seul message qu'il convient de faire passer . Quant à mon
petit topo sur les théories complotistes , son seul but est de nous
alerter sur les dangers auxquels la démocratie est exposée . Pour
paraphraser , la démocratie est sans doute le pire des "systèmes " de
gouvernance , mais on en a pas trouvé de meilleur .


Page : 1 2  3  Suivante 





Accueil     Forum des Toupinautes     Haut de page