La Toupie  >  Textes  >  L'utopie en marche

L'utopie en marche


Dans le cadre de l'utopie en marche :

11e Rencontres de l'écologie au quotidien,
l'utopie en marche - Die (26)


Dans la Drôme et l'Ardèche aujourd'hui ce n'est pas de l'utopie. Ici c'est déjà la 11ème édition.

Je n'ai pas fait de grandes études, alors je travaille avec le coeur. Mais j'ai compris il y a bien longtemps qu'il n'y a qu'une seule chose qui compte. Protéger la vie sur terre (toutes vies).
Je ne voudrais froisser personne, nous sommes tous égaux pour moi sauf devant la nature. Il n'y a pas de frontière, il n'y a que le mur imaginaire de notre être qui nous sépare. S'aider, c'est aider les autres.
      L'utopie c'est d'être debout, c'est un début.
Quoi que nous disions, nous ne serons toujours pour l'autre qu'un poisson rouge, dans un bocal. C'est le savoir.

Mais où est l'intelligence ?

Question :

La résonance, peut-elle avoir qu'une seule langue, une seul origine ?
L'énergie intérieure est par nature réelle. Le positif et le négatif sont utiles pour tous fonctionnements énergétiques.

Je dirai que tout passe par l'éducation, mais sans sentiment de partage, de compassion, de tolérance et de patience,... ce qui devrait faire de l'éducation, le plus beau métier du monde. Actuellement nous ne sommes que des chevaux sauvages élevés dans des haras plus ou moins performants et que le champ de course nous mène toujours dans un pré clôturé ou à la boucherie.

Mais l'homme n'est pas un cheval, il ne peut pas vivre heureux s'il n'est pas libre.
Qu'est-ce qu'être libre?

Est-ce que le lâcher-prise peut être comparé à la résilience ?
(Eckhart Tolle - Le pouvoir du moment présent)

Un homme en harmonie avec sa nature, ne serait-il pas libre de vivre avec la nature ? Un homme entier n'est-ce pas l'éducation de sa nature ?

Le changement passe nécessairement par l'individu. Sans cette révolution psychologique rien ne sera possible. Seul l'individu peut faire pour lui ce qu'il attend des autres.

Où est la place de la Nature dans le modernisme et qui peut la défendre ?

L'esprit moyenâgeux et les lobbies, complexe d'infériorité, compétitions, système monétaire... est-ce la plus grande illusion mise en place par l'homme ?

Dans L'utopie, il n'y a pas la place pour l'optimisme ou le pessimisme, il n'y a que ce que nous voulons faire dans le possible de la réalité.

Toute utopie demande du temps et de la patience et beaucoup de travail.

1) Base de discussion, prenons les Amanins dans la Drôme (Mr Pierre Rabhi, le krishnamurti français)
"l'éveil de l'intelligence" à connaître avant qu'il ne meurt.
C'est trop tard, comme d'habitude.

Le "Colibri", l'éducation de la vie des deux hémisphères (G/D). Le cerveau, la pensée.

Conditionner ou pas ? Nous sommes tous conditionnés.

L'éveil de la conscience par l'éducation libère du conditionnement.


2°) Je n'accuse pas - Je ne juge pas - Mais je me pose des questions.
La psychiatrie au banc des accusés ? Qui sert-elle?
-Sciences ou supercherie ? Lobby pharmaceutique ou industrie chimique ?
-La vie a-t-elle un sens ? Ou est la liberté ?
-Où se situent l'âme et l'esprit ?
-C'est quoi un psychiatre philosophe? Un charlatan? Un médecin ?
-Voir le simple comme non entrave à la vie ne serait-il pas mieux ?
Le sénile est-il un fou ou un malade ? Le résultat est le même : on l'enferme.
Ne serait-il pas mieux à la ferme. La folie est le miroir de notre société.
La terre est empoisonnée par la chimie, et l'Homme est de la Terre.
La médecine avec les plantes, ça existe ?

3°) Ne pas confondre l'ego et l'individu
L'égo source de problème ? Pour s'intégrer dans la société ?
Est-ce qu'une société aujourd'hui est une communauté connectée individuellement ?

Qu'est qui lie un arbre à la terre, et comme toutes choses ?
L'homme n'est-il pas relié à la terre ?

Dérive des continents, en Chine certaines personnes mangent des chats.
Doit-on mettre au menu "le chat gratiné" en France ?
Qu'est-ce que le végétarisme ? N'est-ce pas l'harmonie de la liaison avec la terre ?
En finir avec le cannibalisme, c'est arrêter de manger de la viande.

Y a-t-il un bon programme, un but ?

4°) Résoudre le problème majeur des hommes. Le travail.
Les chômeurs devraient créer leur société et leurs statuts sous l'enseigne que l'on voudra (Pole d'énergie innovante... se bouger c'est déjà vivre un peu...)

Chacun peut être utile, pas besoin de 3 millions d'ingénieurs, mais plutôt, 3 millions d'hommes épanouis et heureux de travailler pour un projet réaliste et concret, pour s'engager vers un présent humain.

Terre républicaine, Terre pour le public, pour la république et le public.

Un collectif qui a du sens. Protéger le bonheur, source de joie et d'épanouissement de la vie, dans le respect le plus louable, pour la nature et la nature humaine que nous sommes. Sauver ce qu'on peut, ce n'est pas crier au loup, c'est le voir.

      Pour nos villages, nos villes, notre pays, notre planète.


Marc, (Loriol-sur-Drôme), 20/01/2013



Accueil     Textes     Haut de page