La Toupie  >  Textes  >  Charte 2017

Charte 2017

pour la protection des pollinisateurs


A l'attention des députés nouvellement élus
à l'Assemblée nationale


Attendu que les populations d'abeilles et de pollinisateurs sauvages déclinent un peu plus chaque année, mettant en péril la reproduction naturelle des plantes à fleurs, et avec elle toute l'agriculture et l'alimentation de la population ;

attendu que de nouveaux pesticides tueurs d'abeilles continuent malgré tout d'être approuvés par les autorités sanitaires et déversés massivement dans les champs, à cause de l'emprise de l'industrie agrochimique sur les procédés d'évaluation ;

attendu que l'industrie est sur le point de réussir à retirer aux citoyens leur droit élémentaire à l'information sur ce qu'ils mangent et les substances chimiques auxquelles il sont exposés, en faisant adopter une directive "Secrets d'affaires" qui sera appliquée en France d'ici deux ans ;

attendu que des solutions alternatives existent et sont efficaces pour sortir l'agriculture du tout-chimique, émanciper les agriculteurs de l'emprise de l'industrie phytopharmaceutique et garantir un environnement sans danger pour les pollinisateurs, mais que les pouvoirs publics préfèrent continuer à encourager et subventionner l'agriculture industrielle ;



Nous citoyens et électeurs français,

inquiets du déclin massif des abeilles et des pollinisateurs sauvages, et soucieux de l'agriculture et de la nature que nous laisserons à nos enfants, demandons solennellement aux nouveaux députés :

  1. Un coup d'arrêt d'urgence au déclin dramatique des pollinisateurs, en interdisant sans attendre les pesticides néonicotinoïdes ancienne et nouvelle générations, responsables de la mort de millions d'abeilles en France et dans le monde.

  2. La protection des droits des citoyens contre les abus de l'industrie agrochimique, notamment en ne transposant pas en droit français la directive "Secrets d'affaires" promulguée par l'Union européenne, qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments.

  3. La garantie que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché, en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits.

  4. L'accélération de la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne.


Pollinis, 06/2017
Pour signer la Charte et alerter votre député : pollinis.org

Pollinis est un mouvement citoyen européen, indépendant, à but non lucratif, qui mène des campagnes auprès des hommes politiques et des institutions européennes pour accélérer - en Europe et dans le monde - le passage à une agriculture durable, respectueuse de l'environnement et des pollinisateurs dont elle dépend.



Accueil     Textes     Haut de page