La Toupie  >  Dictionnaire  >  Zététique

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Zététique



Définition de la zététique


Etymologie : du grec ancien zetetikos, qui aime chercher, qui recherche.

La zététique est l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges.

Le terme "zététique" a été employé pour la première fois par le mathématicien François Viète pour décrire en 1591 l'art de modéliser un problème géométrique sous une forme algébrisée, mais peu utilisé par la suite. En France, il a été mis en avant en 1998 par le professeur Henri Broch, (professeur de biophysique théorique à l'Université de Nice Sophia-Antipolis et directeur du Laboratoire de zététique) qui définit la zététique comme "l'art du doute".

La zététique ne s'intéresse qu'aux théories scientifiquement réfutables. De ce fait, contrairement aux autres mouvements sceptiques, elle ne pose pas la question des religions et des croyances non réfutables.

Son objectif est la mise à l'épreuve d'énoncés pourvus de sens et de nature scientifique, c'est-à-dire réfutables, dont les interprétations ne semblent pouvoir se rattacher à aucune théorie communément acceptée. Elle se réclame aussi du scepticisme scientifique, et plus généralement d'une démarche de doute cartésien nécessaire en science mais aussi en philosophie. Le biologiste Jean Rostand (1894-1977) la qualifie d'"hygiène préventive du jugement".



Accueil     Dictionnaire     Haut de page