La Toupie  >  Dictionnaire  >  Suivisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Suivisme


"Car le suivisme et le conformisme sont indéniables, en France. Les radios regardent la télé qui regarde la presse écrite qui écoute la radio."
David Pujadas - lalibre.be - "Le suivisme et le conformisme", 16 février 2009


Définition de suivisme


Etymologie : composé du verbe suivre, du latin sequere, suivre, aller à la suite, et du suffixe -isme, servant à former des mots correspondant à une attitude, un comportement, une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie.

Le suivisme est l'attitude ou la tendance qui consiste à adopter de manière systématique les comportements, les moeurs, les idées du milieu ou du groupe auquel on appartient, sans faire appel à l'esprit critique, sans prendre d'initiatives. Il peut aussi s'employer à l'égard d'une autorité. Ce terme est le plus souvent employé avec une connotation négative pour souligner une docilité moutonnière.
Synonymes : comportement moutonnier, conformisme, grégarisme, instinct grégaire, panurgisme, conservatisme, orthodoxie.
Antonymes : non-conformisme, esprit critique, hétérodoxie.
Exemples de milieu ou de groupe : camarades d'école, parti politique, syndicat, groupe d'intellectuels, assemblée d'actionnaires, etc.

Le suivisme est l'une des différentes formes de l'influence sociale qui amène une personne à modifier son comportement, ses pensées ou ses sentiments au contact d'une autre personne ou d'un groupe. Il peut être une attitude de façade s'inscrivant dans une stratégie pour éviter un conflit ou une sanction.


L'adjectif suiviste qualifie ce qui fait preuve de suivisme.


Accueil     Dictionnaire     Haut de page