La Toupie  >  Dictionnaire  >  Stock-option

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Stock-option



Définition des stock-options (option sur titres)


Etymologie : de l'anglais stock, actions et option, option, choix.

Une stock-option est un droit attribué à un salarié de pouvoir acheter des actions de son entreprise à un prix fixé à l'avance (appelé prix d'exercice), avec une décote par rapport au cours de Bourse du moment de l'attribution et dans un délai déterminé (en général 2 à 5 ans). Si le salarié décide de lever son option, il achète les actions au prix d'exercice et réalise une plus-value, lorsqu'il les revend. Il n'y a pas de risque de perte car si le cours de l'action est plus bas que le prix d'exercice, le salarié n'exerce pas son option.

En matière boursière, l'option est la possibilité laissée à l'un des contractants (acheteur ou vendeur) de renoncer à acquérir ou à vendre les actions de l'objet du contrat.

Si le prix d'exercice est Pe et si le cours de l'action est
      * C1 à la date de l'attribution (possibilité d'acheter à Pe dans un délai déterminé),
      * C2 à la date de levée de l'option (le salarié achète à Pe),
      * C3 à la cession (revente) de l'action par le salarié,
alors :
C1-Pe est la décote initiale,
C3-Pe est la plus-value qui se décompose en :
      * C3-C2 plus-value de cession et
      * C2-Pe plus-value d'attribution.

Le terme anglo-saxon a été francisé en "option sur titres" ou "options d'achat".

C'est l'Assemblée générale extraordinaire des actionnaires, sur proposition du Conseil d'Administration ou du Directoire, qui décide des modalités des stock-options : des bénéficiaires (en général une partie de l'encadrement ou les hauts dirigeants), du prix d'exercice et ses délais de levées d'option et de cession.

La législation et la pratique tendent à réduire la possibilité de réaliser de très gros bénéfices avec la fixation d'un prix d'exercice de l'option à un niveau suffisamment élevé.

Initialement utilisées par les jeunes entreprises ou "start-up" pour attirer un personnel de talent qu'elles n'avaient pas les moyens de s'offrir, les stock-options sont aujourd'hui perçues comme un moyen, souvent controversé, d'aligner les intérêts des cadres dirigeants sur ceux des actionnaires.




Accueil     Dictionnaire     Haut de page