La Toupie  >  Dictionnaire   >  Sigles > CA à CF

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Sigles et acronymes

- CA à CF -


Index des sigles et acronymes


   

CAE


Conseil d'analyse économique
Créé en 1997, le Conseil d'analyse économique est une instance composée d'économistes reconnus de sensibilités diverses ayant pour mission "d'éclairer, par la confrontation des points de vue et des analyses, les choix du gouvernement en matière économique". Composé d'une trentaine de membres non rémunérés, le CAE est placé auprès du Premier ministre français. Ses rapports, qui n'engagent que leurs auteurs, sont rendus publics après avoir été présentés au Premier ministre ou à un membre du gouvernement.



CAE


Coopérative d'Activités et d'Emploi
Une Coopérative d'Activités et d'Emploi (ou coopérative d'entrepreneurs ou Coopérative d'Activités) est une entreprise ayant la forme d'une SCOP ou d'une SCRL (société coopérative à responsabilité limitée) qui permet à des entrepreneurs de créer leur emploi salarié au sein d'une structure partagée avec d'autres entrepreneurs. Elle est une alternative à la création de sa propre entreprise isolée.



CAF


Conseil de l'agriculture française
Successeur de la CGA (Confédération Générale de l'Agriculture), il est composé de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), des Jeunes Agriculteurs (JA) et de la Confédération nationale de la mutualité, de la coopération et du crédit agricole (CNMCCA). L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) en est membre associé.



CBD


Central business district
Le CBD (Central business district) désigne le centre d'affaires d'une grande ville, c'est-à-dire son pôle commercial ou financier, souvent constitué de grands immeubles de bureaux. En Amérique du Nord, le "Central business district" correspond au centre-ville.
Exemples :
   - Midtown (Manhattan, New York)
   - City (Londres)
   - La Défense (Paris)
   - La Part-Dieu (Lyon)



CCAG


Convergence citoyenne pour une alternative de gauche
Réseau national d'initiative fondé en 2004.



CCAS


Centre communal d’action sociale
Le CCAS est un établissement public communal ou intercommunal différent de la mairie. Il est géré par un conseil d'administration présidé par le maire. Le conseil d'administration comprend à parité des conseillers municipaux et des membres associés qualifiés dans le domaine social nommés par le maire. Le rôle du CCAS est d'animer l'action sociale dans la commune (aides légales et facultatives, aides aux personnes âgées, aides aux familles en difficulté, …).



CDFUE


Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne



CDI


Contrat à Durée Indéterminée
Le CDI est un contrat de travail qui permet à un employeur (personne morale, commerçant, artisan ou particulier-employeur) d'embaucher un salarié sans limitation de durée. C'est la forme normale du contrat de travail en France.
L'employeur doit recourir à ce type de contrat, sauf s'il peut justifier d'une situation autorisant le recours à un autre type de contrat (CDD, contrat de mise à disposition dans le cadre de l'intérim).
La directive européenne du 14 octobre 1991 prévoit que l'employeur doit délivrer au salarié, dans les deux mois du début de la relation de travail, un document écrit, acte sous seing privé ou lettre d'engagement. En France, il est considéré que le bulletin de paie équivaut à la transposition de cette directive.



CDS


Centre des démocrates sociaux
Le Centre des démocrates sociaux était un parti politique français du centre droit, de positionnement démocrate-chrétien, fondé en 1976, par la fusion du Centre démocrate (de Jean Lecanuet) et du Centre Démocratie et Progrès (de Jacques Duhamel). De 1978 jusqu'à sa disparition en 1995, il a été l'un des membres fondateurs de l'UDF (Union pour la démocratie française).



CDS


Credit default swap
Les Credit default swap (en français : couvertures de défaillance ou dérivés sur événement de crédit ou permutation de l'impayé) sont des contrats de protection financière entre acheteurs et vendeurs, forme de contrat d'assurance pour les flux financiers.
L'acheteur de protection verse une prime annuelle calculée sur le montant notionnel* de l'actif (souvent dit de référence ou sous-jacent), au vendeur de protection qui promet de compenser les pertes de l'actif de référence en cas d'événement de crédit précisé dans le contrat.
* montant notionnel : montant théorique auquel s'applique le différentiel entre taux garanti et taux variable dans les contrats de gestion de risques de taux.



>>> Suite des sigles : CE à CF

>>> Index des sigles et acronymes



Accueil     Dictionnaire     Haut de page