La Toupie  >  Dictionnaire  >  Schisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Schisme


"L'animal fait un avec la nature. L'homme fait deux. Pour passer de l'inconscience passive à la conscience interrogative, il a fallu ce schisme, ce divorce, il a fallu cet arrachement."
Jean Bruller, dit Vercors - Les Animaux dénaturés, 1952


Définition de schisme


Etymologie : du latin ecclésiastique schisma, schisme, séparation, provenant du grec ancien skhisma, division, séparation, dérivé du verbe skhiseîn, fendre.

Dans le domaine de la religion, un schisme est une rupture dans l'unité d'une Eglise qui donne naissance à une nouvelle autorité religieuse reconnue par un groupe de personnes, sans nécessairement renier les dogmes. Il est en général sanctionné par une excommunication.

Exemples :
  • Judaïsme biblique : la séparation entre le royaume d'Israël et le royaume de Juda après le règne du roi Salomon,
  • Islam : le schisme entre les musulmans sunnites et shiites en 657,
  • Christianisme : le schisme d'Orient de 1054 entre l'Eglise d'Occident et l'Eglise d'Orient,
  • Eglise catholique romaine : le grand schisme d'Occident entre 1378 et 1417 avec un pape à Rome et un pape à Avignon, chacun se prétendant légitime.
"Dans le langage de l'Eglise catholique romaine, il y a schisme quand, ne se séparant pas sur des points essentiels de doctrine, on se sépare de la communion avec l'Église et de l'autorité du saint-siége ; il y a hérésie, quand on se sépare de l'Église sur des points considérables : les Grecs sont schismatiques, les protestants sont hérétiques."(Littré)


Par analogie, dans d'autres domaines que la religion, le terme schisme désigne un désaccord majeur, un conflit d'opinions, une fracture, une division au sein d'une organisation (parti politique, syndicat, etc.) ou d'un courant de pensée (morale, littérature, arts, etc.)
Synonymes : dissidence, dissension, division, rupture, scission, sécession, séparation.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page