La Toupie  >  Dictionnaire  >  Satiable, satiabilité

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Satiable, satiabilité

Loi de satiabilité des besoins



Définition de satiable, satiabilité


Etymologie : du latin satiabilis, qui peut être rassasié, dérivé de satis, assez, suffisamment.

Peu usité, l'adjectif satiable qualifie ce qui peut se rassasier, ce qui est susceptible d'être rassasié, satisfait.

Antonyme : insatiable (qui ne peut être rassasié, dont les désirs ne peuvent être satisfaits)


La satiabilité est :
  • le caractère de ce qui est satiable, de ce qui peut être rassasié,
  • la capacité à assouvir un désir, un besoin, à pouvoir arriver à l'état de satiété.

Loi de satiabilité des besoins

La loi de satiabilité des besoins est la première des lois posées par l'économiste allemand Hermann Heinrich Gossen (1810-1858). Appelée aussi loi de prolongation ou principe de l'utilité marginale décroissante, elle énonce que l'intensité d'un besoin, décroit dans le temps avec la répétition de sa satisfaction. Au-delà d'un certain seuil, le besoin finit par être saturé et devenir nul. La courbe de décroissance de l'intensité d'un besoin est propre à chaque individu et, pour un même individu, varie en fonction des différents besoins.
"La loi de satiabilité peut se formuler ainsi : le sacrifice que chacun est disposé à faire, pour donner satisfaction à un besoin déterminé, décroît au fur et à mesure que ce besoin, étant satisfait partiellement dans une proportion de plus en plus grande, diminue progressivement d'intensité.
Cela est vrai des besoins les plus impérieux, comme de ceux de pur luxe. Il n'est aucun sacrifice auquel l'homme ne consente pour obtenir un comestible quelconque, s'il n'a pas d'autre moyen de satisfaire sa faim après plusieurs jours de jeûne. Mais celui qui vient de manger un morceau de pain, même insuffisant pour répondre à son appétit, n'en achètera plus un second à un prix."

Clément Colson - Cours d'économie politique - 1901



Accueil     Dictionnaire     Haut de page