La Toupie  >  Dictionnaire  >  Rumeur

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Rumeur


"Gardons-nous bien de suivre, à la manière des moutons, le troupeau de ceux qui précèdent en allant non pas vers où il faut aller, mais simplement où vont les autres. Car rien n'entraîne à de plus grands malheurs que de se conformer à la rumeur publique, en estimant que les meilleurs choix sont ceux du plus grand nombre, de se laisser conduire par la multiplicité des exemples - cela parce que nous vivons non d'après la raison mais dans un esprit d'imitation."
Sénèque - vers 4 av JC-65 - De la vie heureuse


Définition de rumeur


Etymologie : du latin rumor, bruit, rumeur publique, murmure d'une foule.

Sens 1

Une rumeur est un bruit informel, confus, lointain, persistant, provenant d'une multitude de sources ou sans source déterminée.
Exemples : rumeur de la foule, de la mer.


Sens 2

Une rumeur est un phénomène de diffusion par tout moyen de communication formel ou informel d'une information dont la véracité est douteuse ou incertaine et suscitant en général un mécontentement.

Par extension la rumeur est un mouvement de suspicion publique à l'encontre de quelqu'un.
Exemple : Etre accusé par la rumeur publique.


Le terme rumeur peut recouvrir des réalités différentes : Le concept de rumeur a été étudié à partir de 1902 par l'Allemand Louis William Stern qui, le premier, en a exposé le "protocole expérimental".

En 1947, les psychosociologues Allport et Postman ont défini trois processus complémentaires à la rumeur :
  • la réduction : le message initial est simplifié à chaque retransmission.
  • l'accentuation : certains détails sont préférentiellement retenus, d'autres explications peuvent être rajoutées afin de renforcer la cohérence ou l'impact du message.
  • l'assimilation : le message est approprié par les individus en fonction de leurs valeurs, croyances ou émotions.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page