La Toupie  >  Dictionnaire  >  Rhétorique

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Rhétorique



Définition de rhétorique


Etymologie : du latin rhetorica, art oratoire, issu du grec ancien rhêtorikê, technique, art oratoire, lui-même dérivé de rhêtor, orateur.

La rhétorique est l'étude et l'art de bien parler, de l'impact du discours sur les esprits, de l'éloquence. La rhétorique s'intéresse aux différents moyens d'expression et de formes du discours, employés pour le renforcer, lui donner de l'élégance, capter l'attention des interlocuteurs ou faire preuve de persuasion. Elle en recense les règles et les procédés stylistiques appelés figures de rhétorique.
Exemples : un professeur de rhétorique, un exercice de rhétorique.
Synonyme : éloquence.

Deux conceptions antagonistes de la rhétorique sont à distinguer. La première, ayant ses racines dans l'Antiquité grecque, chez les sophistes et codifiée par Aristote, a pour finalité de persuader et de convaincre. La seconde, apparue dans l'Antiquité romaine, avec Quintilien et Cicéron notamment, est l'art du "bien parler", de l'éloquence.

Avec un sens péjoratif, la rhétorique désigne une éloquence affectée, un discours emphatique, pompeux, déclamatoire.
Synonyme : emphase.

Par métonymie, une rhétorique est un ouvrage qui traite de la rhétorique.

Autrefois, la rhétorique désignait une classe de lycée, équivalente à celle de la première de nos jours, où s'achevaient les "humanités".


L'adjectif rhétorique qualifie ce qui est relatif à la rhétorique, à l'art de bien parler ou qui concerne son étude.
Exemple : des figures rhétoriques.
Synonyme : oratoire.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page