La Toupie  >  Dictionnaire  >  Révolution ouverte

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Révolution ouverte



Définition de révolution ouverte


L'expression "révolution ouverte" désigne un état de révolution déclarée, complète, manifeste, avec des hostilités commencées et qui s'inscrit dans la durée. Elle s'oppose à une révolution tranquille, larvée, latente ou masquée.

Dans le langage marxiste, elle est une étape de la lutte des classes qui permet au prolétariat de renverser la bourgeoisie.
"En esquissant à grands traits les phases du développement du prolétariat, nous avons retracé l'histoire de la guerre civile, plus ou moins latente, qui travaille la société actuelle jusqu'à l'heure où cette guerre éclate en révolution ouverte, et où le prolétariat fonde sa domination par le renversement violent de la bourgeoisie."
Karl Marx et Friedrich Engels - Manifeste communiste - 1847.

Pour Jean Jaurès (1859-1914), "lorsqu'une classe n'est pas encore prête historiquement, (...) lorsque sa révolution empruntant sa force du mouvement ennemi n'est encore qu'une révolution parasitaire, elle ne peut se promettre quelque succès que si elle tient la révolution ouverte et "en permanence"." Mais cette préparation insuffisante, qui la condamne à ce type de lutte, fait le jeu de la "réaction" au détriment, à la fois du prolétariat et de la bourgeoisie. "Et si un des caractères du socialisme utopique est de n'avoir pas compté sur la force propre de la classe ouvrière, le Manifeste communiste de Marx et de Engels fait encore partie de la période d'utopie." (1901)


Quant à Nelson Mandela (1918-2013), élu président de l'ANC (Congrès National Africain) en 1952, il privilégie le sabotage qui n'engendre pas de pertes humaines et ménage les chances futures d'améliorer les relations entre races avant de choisir d'autres voies plus radicales :
"Il y a quatre formes d'action violente possibles : le sabotage, la guérilla, le terrorisme et la révolution ouverte. Nous avons choisi d'adopter la première méthode et d'en expérimenter tous les prolongements avant de prendre aucune autre décision".
Nelson Mandela - L'Apartheid - 1965



Accueil     Dictionnaire     Haut de page