La Toupie  >  Dictionnaire  >  Rareté

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Rareté


"Les firmes ont su imposer des monopoles, exacerber et multiplier les besoins, créer de nouvelles raretés. Et nous voici, pris à nouveau, dans presque tous les moments de notre vie, dans la dépendance de nouveaux matériels, de nouveaux besoins d'informations, de nouvelles attentes, de nouveaux espoirs, qui nous enserrent dans des rets innombrables, nouvelles dépendances, nouvelles aliénations..."
Michel Baud, auteur du Basculement du monde (1997) - Le Monde Diplomatique, Manière de voir n°72


Définition de rareté


Etymologie : du latin raritas, rareté, caractère exceptionnel, dérivé de rarus, rare, peu nombreux, peu fréquent.

La rareté est le caractère de :
  • quelque chose qui est rare, peu répandu, que l'on trouve en petite quantité ou en un petit nombre d'exemplaires.
    Exemples : la rareté de l'or, la rareté d'un gibier, la rareté d'une maladie.
    Synonymes : pénurie, insuffisance, manque, disette.
    Antonymes : abondance, foisonnement, fréquence, multitude, pléthore, profusion.

  • ce qui est peu ordinaire, peu commun, qui se produit peu souvent, qui présente des aspects exceptionnels.
    Exemples : une rareté dans la distinction, la rareté de ses visites.
    Synonyme : singularité.
    Antonyme : banalité.
La rareté est une notion qui s'applique à quelque chose de particulier et de manière relative, dans un contexte déterminé.

Par métonymie, le mot rareté désigne une chose ou une personne qui se rencontre rarement, peu commune, voire unique.
Exemple : cet objet trouvé dans une brocante est une rareté.
Synonymes : curiosité, phénomène.

La rareté en économie

La rareté est l'expression du déséquilibre plus ou moins grand entre des besoins et des ressources produites en faible quantité et insuffisante pour les satisfaire. Elle est relative, variant selon les lieux et les époques.

Dans les théories de la valeur des biens, la rareté est l'un des éléments qui, avec la quantité de travail nécessaire à sa production, contribue à établir la valeur de ce bien.

L'économiste britannique David Ricardo (1772-1823) différencie :
  • la rareté du fait de la non-reproductibilité des biens. Leur valeur résulte du constat de leur niveau de rareté et de l'existence d'acheteurs prêts à payer pour les acquérir.

  • la rareté de biens reproductibles. Elle est relative et peut être mesurée. Elle peut cependant évoluer en fonction des efforts réalisés pour produire ces biens et accroître leur disponibilité. Leur valeur est déterminée par la quantité de travail nécessaire pour les reproduire.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page