La Toupie  >  Dictionnaire  >  Propension

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Propension


"[...] de nombreuses manipulations reposent sur cette propension qu'ont les gens à adhérer à leurs décisions, négligeant ainsi ce qu'il peut y avoir de nouveaux dans leur situation."
Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois - Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens, 2002


Définition de propension


Etymologie : du latin propensio, penchant, propension, dérivé de propendere, être penché en avant, pencher, avoir une propension.

En parlant d'une personne, par extension d'un animal ou très rarement d'une chose, la propension est la tendance naturelle à aller vers un certain état, à avoir un certain comportement ou à agir d'une certaine façon. Elle est perçue par celui qui emploie ce terme comme une force intérieure qui pousse à agir ou à se comporter, de manière spontanée.

Exemples :
  • la propension à aller vers le plus facile à faire,
  • la propension à consommer,
  • la propension des épargnants à acheter des bons du trésor,
  • la propension des hommes politiques à préférer la conquête du pouvoir à son exercice,
  • la propension des médias à parler de ce qui ne marche pas ou de ce qui est minoritaire,
  • la propension des riches à dissimuler une partie de leur patrimoine dans des pays où la fiscalité est plus favorable.
Synonymes : disposition, inclination, penchant, tendance, attirance, attrait, goût.





Accueil     Dictionnaire     Haut de page