La Toupie  >  Dictionnaire  >  Persuasion

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Persuasion


"Les puissants sont des hommes qui persuadent. Il est vrai que toutes les affaires humaines supposent consentement ; et c'est ce qui donne force aux extracteurs et fabricateurs, par le refus ; mais cette force négative ne fait rien. Tout travail, dès qu'il n'a pas pour fin la conquête de la subsistance immédiate, est strictement subordonné aux échanges, aux promesses, au crédit. Donc les persuasifs mènent tout, et l'économique dépend de la politique."
Emile Chartier, dit Alain - Les idées et les âges, Les Passions et la Sagesse


Définition de persuasion


Etymologie : du latin persuadere, persuader, faire agréer, faire croire, convaincre.

La persuasion est l'action de persuader. C'est le processus par lequel une personne tente de convaincre quelqu'un de croire ou de faire quelque chose. La persuasion s'appuie sur une stratégie d'argumentation propre à faire adhérer à ses idées celui auquel elle s'adresse. Elle fait souvent appel aux sentiments ("prendre par les sentiments").

La persuasion est aussi la capacité d'une personne à persuader.

La persuasion se différencie de la coercition qui implique l'usage de la force ou de la violence, ou la menace d'en faire usage.

Quelques méthodes de persuasion :
  • Appel à la raison (argumentation structurée, logique, méthode et preuve scientifiques),
  • Appel à l'émotion,
  • Appel à l'inconscient…,
  • Etc.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page