La Toupie  >  Dictionnaire  >  Pérestroïka

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Pérestroïka



Définition de Pérestroïka


Etymologie : du russe perestroïka, restructuration, reconstruction.

Le terme perestroïka désigne un ensemble de réformes entreprises en URSS entre avril 1985 et décembre 1991 par Mikhaïl Gorbatchev, secrétaire général du Parti Communiste de l'Union Soviétique (PCUS). Ce changement d'orientation de la politique avait pour but de restructurer la vie économique et sociale de l'Union soviétique et de changer les mentalités en s'appuyant notamment sur la communication et la transparence (glasnost) par l'introduction d'une certaine liberté d'expression et d'information.

La bureaucratisation, l'extrême centralisme de l'économie et l'absence de libertés politiques et sociales ont été un frein au développement économique de l'URSS et ont accentué son retard par rapport aux Etats-Unis. Pour enrayer le déclin de l'URSS comme puissance mondiale, Mikhaïl Gorbatchev lance un important train de réformes visant à améliorer l'efficacité économique :
  • Restitution de la terre aux paysans sous forme de baux à très long terme (50 ans) pour des exploitations personnelles.
  • Autorisation de créations d'entreprises unipersonnelles ou de coopératives.
  • Libéralisation de l'activité économique des grandes entreprises d'Etat.
  • Instauration d'un pluralisme politique.
  • Libéralisation partielle de la presse (glasnost).
  • Réforme de la Constitution de 1977.

En l'absence de mise en place de véritables mécanismes de marché, ces réformes se sont avérées incomplètes et ont provoqué une désorganisation de l'économie et une détérioration des conditions de vie. Le développement de la contestation et la montée des revendications nationalistes ont rendu inéluctable le démantèlement de l'Union soviétique qui est intervenu durant l'été 1991.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page