La Toupie  >  Dictionnaire  >  Pensée critique

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Pensée critique



Définition de la pensée critique


La pensée critique est une notion utilisée en philosophie et en pédagogie pour désigner une attitude critique vis-à-vis de toute affirmation ou information ainsi que la capacité intellectuelle qui permet de raisonner correctement, de tirer des conclusions qui ne soient pas prématurées, mais réfléchies et étayées par des arguments. Elle apporte une autonomie intellectuelle et une aptitude à prendre des décisions qui ne soient pas entachées de biais cognitifs.
Dans leur ouvrage Critical thinking: Its definition and assessment (1997) Alec Fisher et Michael Scriven en donnent cette définition : "La pensée critique est le processus intellectuel conscient qui consiste, de manière active et efficace, à conceptualiser, appliquer, analyser, synthétiser et/ou évaluer les données collectées ou engendrées par l'observation, l'expérience, la réflexion, le raisonnement, ou la communication, afin de se guider dans ses convictions et ses actions."
La pensée critique est une activité principalement rationnelle, basée sur le questionnement et la remise en cause des préjugés et des opinions "toutes faites". Elle nécessite l'exercice de la raison donc la maîtrise du langage, de l'argumentation et de la conceptualisation. La pensée critique aide à faire face aux théories simplificatrices, conspirationnistes, manichéennes, obscurantistes, etc., qui peuvent facilement séduire et piéger de nombreuses personnes.

Les défenseurs de la pensée critique considèrent qu'il est important que chacun développe son sens critique et que l'école apprenne aux enfants à raisonner correctement plutôt que leur faire assimiler des contenus. La pratique de la philosophie dès le plus jeune âge serait pour eux l'un des moyens pour y parvenir.

Exemples de méthodes utilisées par la pensée critique :
  • formulation claire et précise des questions ou des problèmes,
  • collecte des informations pertinentes,
  • vérification de la crédibilité des sources,
  • croisement des opinions des spécialistes,
  • identification des présupposés,
  • analyse des arguments,
  • détection et évitement des raisonnements fallacieux,
  • élaboration de conclusions et de solutions raisonnées, mises à l'épreuve par des critères pertinents.

Pensée critique et esprit critique

La pensée critique est souvent considérée comme un synonyme d'esprit critique.

Dans son ouvrage La formation de la pensée critique. Théorie et pratique (1999), Jacques Boisvert, universitaire canadien, apporte une distinction entre pensée critique et esprit critique :
"L'esprit critique, ou attitude critique, représente le deuxième élément de la pensée critique. Pour que l'élève soit un penseur critique, [il] n'est pas suffisant (même si c'est nécessaire) que celui-ci maîtrise l'évaluation des raisons. La personne doit en effet manifester un certain nombre d'attitudes, de dispositions, d'habitudes de pensée et de traits de caractère que l'on peut regrouper sous l'étiquette "attitude critique" ou "esprit critique". De façon générale, cela signifie que le penseur critique doit non seulement être capable d'évaluer des raisons adéquatement, mais qu'il doit aussi avoir tendance à le faire, y être disposé."
Ainsi, l'esprit critique est une attitude alors que la pensée critique nécessite à la fois cette attitude, mais aussi la maîtrise des outils d'analyse critique.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page