La Toupie  >  Dictionnaire  >  Partitocratie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Partitocratie, régime de partis



Définition de partitocratie


Etymologie : de "parti", venant du latin pars, partie, part, portion, et du grec kratos, pouvoir, autorité. Le mot "partitocratie" est apparu en Italie dans les années 1950.

Le terme partitocratie (ou particratie) désigne un système politique dans lequel les partis politiques détiennent la plupart ou la totalité des pouvoirs.
Synonyme : régime de partis

Il est en général utilisé avec une connotation négative pour dénoncer la mainmise des partis politiques sur l'ensemble de la vie politique ou sociale ou leur légitimité. La partitocratie est présentée comme une forme d'oligarchie dont les partis politiques seraient la nouvelle classe de privilégiés concentrant les pouvoirs. Les fonctions de décision et de contrôle se trouvent alors confondues entre les mains des dirigeants des partis politiques.

Dans les démocraties, l'usage du mot partitocratie est souvent lié à la critique des régimes parlementaires pouvant provenir aussi bien des anarchistes, opposés à la hiérarchie et à la discipline dans l'organisation des partis, aux populistes de droite partisans de régimes plus personnels.

En France, l'instauration de la Ve République a été présentée par le Général de Gaulle comme un moyen de lutter contre le "régime des partis" en rééquilibrant les pouvoirs en faveur de l'exécutif (élection présidentielle au suffrage universel, référendum).

Le terme partocratie a été plus particulièrement utilisé pour désigner la domination du parti bolchévik et léniniste en URSS.

Principales critiques faites aux "régimes des partis" :
  • alliances et partages du pouvoir entre partis politiques portant atteinte au suffrage universel ;
  • pouvoir des chefs de partis qui ne sont pas soumis au suffrage universel et dont l'impartialité n'est pas garantie ;
  • dérive vers la pensée unique avec l'apparition de partis politiques forts empêchant le développement de partis nouveaux ou contestataires ;
  • non respect du principe de séparation des pouvoirs, les mêmes partis détenant les différentes instances du pouvoir.

Les partisans de la démocratie représentative, quant à eux, mettent en avant la nécessité de disposer d'organisations partisanes pour que les différents courants d'opinion puissent s'exprimer et que les citoyens puissent participer à la vie politique. Pour eux, la démocratie représentative s'oppose aux régimes de parti unique et aux dictatures.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page