La Toupie  >  Dictionnaire  >  Monarchie constitutionnelle

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Monarchie constitutionnelle


"La monarchie constitutionnelle est un moyen pour combiner l'inertie d'une idole de bois avec la crédibilité en une idole de chair et de sang."
George Bernard Shaw - 1856-1950 - Maximes pour révolutionnaires


Définition de la monarchie constitutionnelle


Une monarchie constitutionnelle est une monarchie dans laquelle les pouvoirs du monarque, qui est le chef de l'Etat, sont limités de manière plus ou moins importante par une constitution, par des lois fondamentales ou par une coutume. Elle s'oppose en cela à la monarchie absolue.

En Grande-Bretagne, la monarchie constitutionnelle remonte à la Grande Charte de 1215 qui est fondée sur un ensemble de "Common Laws" issu des différents jugements rendus par un pouvoir judiciaire indépendant.

La monarchie constitutionnelle est apparue en France lors de la Révolution avec la Constitution de 1791 fondée sur le principe de la souveraineté de la Nation et de la balance des pouvoirs. Au XIXe siècle, la Restauration (1814-1830), avec la Charte qui limite les pouvoirs du roi, et la Monarchie de Juillet (1830-1848), avec un pouvoir exécutif de plus en plus contrôlé par la chambre des députés, sont des monarchies constitutionnelles.

De nos jours, les monarchies constitutionnelles modernes comme la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Espagne et le Japon sont des monarchies parlementaires où le monarque n'a pratiquement plus pouvoir (il règne mais ne gouverne pas) et où le gouvernement est responsable devant le parlement.

Le monarque est indépendant des partis et dispose de prérogatives constitutionnelles qui lui confèrent un rôle essentiellement symbolique. Il est garant de la Constitution, de l'unité nationale, de l'intégrité territoriale et de la continuité de l'État.

Selon les cas, le monarque peut avoir un droit de conseil et d'avertissement sur la politique menée par le gouvernement, il peut présider les séances du Conseil des ministres et être un arbitre, notamment en cas de crise politique.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page