La Toupie  >  Dictionnaire  >  Marchandise

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Marchandise


"Le monde n'est pas une marchandise."
Slogan altermondialiste


Définition de marchandise


Etymologie : du latin mercatus, commerce, marché.

Une marchandise est un objet, un produit qui se vend ou s'achète, soit en gros, soit en détail.

Une marchandise peut être une matière première ou un produit intermédiaire utilisé ou transformé dans la fabrication d'un produit ou d'un service. Cette notion, plus restreinte fait référence à des matières ou à des produits échangés en grande quantité.

Une marchandise peut aussi être revendue en l'état, sans transformation ou avec une transformation mineure.

La finalité d'une marchandise est d'être vendue sur un marché. Elle n'est pas produite en fonction de sa valeur d'usage, mais de sa valeur d'échange qui est sa capacité à rencontrer une demande solvable. L'opération d'échange est réalisée au moyen de la monnaie sur la base d'un prix ou "valeur marchande".

Un produit qui serait utile, comme un vaccin en Afrique, mais en face duquel il n'existe pas de pouvoir d'achat n'est pas une marchandise. Il n'est fabriqué que si un intermédiaire (Organisation internationale, Etat, ONG...) en assure le financement. A l'inverse, des services publics marchands (poste, électricité, etc.) ou non marchands (éducation, sécurité sociale, etc.) sont convoités par des entreprises privées pour en faire des marchandises, sources de bénéfices. C'est le phénomène de marchandisation.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page