La Toupie  >  Dictionnaire  >  Ignorance

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Ignorance


"La liberté commence où l'ignorance finit."
Victor Hugo - Océan


Définition d'ignorance


Etymologie : du latin ignoratio, action d'ignorer, défaut de connaissance, ignorance, dérivé du verbe ignorare, ignorer, ne pas savoir, ne pas connaître, méconnaître.

L'ignorance est :
  1. l'état de celui qui ignore quelque chose, qui ne sait pas :
    • qui n'est pas au courant de quelque chose.
      Exemple : j'étais dans l'ignorance de votre visite.
      Synonymes : candeur, innocence, méconnaissance.

    • qui ne connait pas l'existence de quelque chose,

    • qui ne connaît pas quelque chose qui excède la capacité humaine de connaître,

    • qui ne connaît pas quelque chose qui dépasse une science, un savoir à un moment donné.
      Exemple : l'ignorance des causes d'un phénomène,

    • qui ne connait pas ou très peu quelque chose parce qu'il ne l'a pas étudiée ou pratiquée.
      Exemples : être dans l'ignorance de la conduite automobile, des conventions sociales.
      Synonymes : méconnaissance.

  2. le manque de connaissance, de savoir, ou d'expérience dans un domaine particulier.
    Exemple : reconnaître son ignorance en géographie.
    Synonymes : incompétence, inexpérience, impéritie, insuffisance, lacune, déficience, carence.

  3. l'état de celui qui n'a pas reçu d'instruction, qui n'a pas ou peu de connaissances intellectuelles ou de culture générale. Par extension, état d'une classe sociale dépourvue d'instruction ou de culture.
    Exemple : l'ignorance du peuple.
    Synonymes : bêtise, inculture, sottise.

  4. le fait de ne pas prendre en compte, de manière délibérée, les connaissances que l'on a acquises pour traiter un sujet.
    Exemple : omission.

  5. l'attitude qui consiste à admettre le caractère fini des connaissances humaines et l'impossibilité d'appréhender le monde ou Dieu. On parle de docte ignorance.
    Synonyme : agnosticisme.

En philosophie, l'ignorance est l'écart entre la réalité et la perception que l'on en a. Cet écart peut être la conséquence d'un préjugé, d'une illusion, d'une erreur de logique, d'un biais de la pensée ou tout simplement le fait de ne pas savoir.

La double ignorance est le fait de ne pas savoir tout en ayant l'illusion de savoir, c'est ignorer son ignorance.
"Il se peut qu'aucun de nous deux ne sache rien ni de beau ni de bon ; mais lui croit savoir quelque chose, alors qu'il ne sait rien, tandis que moi, si je ne sais pas, je ne crois pas non plus savoir. Il me semble donc que je suis un peu plus sage que lui par le fait même que ce que je ne sais pas, je ne pense pas non plus le savoir." (Socrate)



Accueil     Dictionnaire     Haut de page