La Toupie  >  Dictionnaire  >  Gentrification

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Gentrification



Définition de gentrification


Etymologie : de l’anglais gentrification venant de gentry, petite noblesse.

Le terme "gentrification" est un néologisme et un anglicisme qui désigne le processus de transformation du profil économique et social d'un quartier urbain ancien au profit d'une classe sociale supérieure.
Synonymes : Embourgeoisement, élitisation.

Les nouveaux résidents restaurent l'habitat physique et rehausse le niveau de vie. Ils font pression sur les pouvoirs publics pour l'amélioration du quartier (moins de bruit, davantage de sécurité, destructions de logements populaires au profit d'un habitat de plus haut de gamme, etc.). L'augmentation des prix du foncier chasse alors les classes inférieures vers des quartiers périurbains, excentrés et souvent mal desservis par les réseaux de transport.

La gentrification peut être favorisée par plusieurs facteurs :
  • des populations de catégorie sociale moyenne supérieure qui quittent de moins en moins les villes,
  • des politiques de revalorisation du rôle des centres villes,
  • des mesures incitatives pour attirer les contribuables aisés,
  • le dynamisme du marché immobilier,
  • la disparition d'activités industrielles ou polluantes,
  • la qualité des écoles.

Le terme "gentrification" est apparu dans les années 1960 pour qualifier la réhabilitation de certains quartiers urbains et le remplacement de leur population par des catégories sociales plus aisées. Plus récemment son usage a été étendu à d'autres processus d'élitisation.

La gentrification peut être vue comme une forme de ségrégation (Éric Maurin, Le Ghetto français), favorisant l'absence de mixité sociale.

Exemples de gentrification :
Les quartiers de "Harlem" à New York, de "Prenzlauer Berg" à Berlin, du "Marais" et du "Canal Saint-Martin" à Paris.




Accueil     Dictionnaire     Haut de page