La Toupie  >  Dictionnaire  >  Eugénisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Eugénisme



Définition de l'eugénisme


Etymologie : du grec eu, bien et genos, naissance, genre, espèce, race.

Sens 1

L'eugénisme (ou eugénique) est le domaine de la génétique appliquée qui cherche à améliorer l’espèce humaine. Le terme a été créé en 1883 par le naturaliste anglais Francis Galton (1822-1911) pour désigner la science, la technique et la politique visant à améliorer les "qualités héréditaires" de groupes humains par le contrôle de la procréation.

Sens 2

L'eugénisme est l'attitude philosophique ou la théorie qui préconise une amélioration du patrimoine génétique de certaines populations humaines par la sélection, par l'interruption de la grossesse, par l'interdiction de la reproduction des individus considérés comme inférieurs ou même par élimination.

L'eugénisme peut être le résultat d’une politique délibérément menée par un Etat, mais aussi le résultat d’un ensemble de décisions individuelles et convergentes prises par les futurs parents, dans une société privilégiant la recherche du "meilleur enfant" possible ou cherchant à éviter certaines affections graves, forme de souhait existant depuis l'Antiquité.

On distingue l'eugénisme "positif" qui favorise les caractères jugés bénéfiques et l'eugénisme "négatif" qui cherche à éradiquer les caractères jugés handicapants.

L'eugénisme est établi sur deux postulats philosophiques : la croyance en la possibilité d'améliorer l’espèce humaine et la foi en la science, en tant que savoir fiable et utile, capable de réaliser cette amélioration. Idéologie scientifique, il trouva son application la plus extrême sous le nazisme qui organisa l'élimination brutale de personnes des races considérées comme "inférieures" (non Aryens).

L'eugénisme est combattu pour des raisons d'ordre moral, religieux ou social.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page