La Toupie  >  Dictionnaire  >  Empirisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Empirisme



Définition de l'empirisme


Etymologie : du grec ancien empeiria, expérience.

L'empirisme est une doctrine philosophique qui considère que l'origine de toute connaissances humaines ne provient que de l'expérience sensible, de l'observation. Ainsi nos sens sont à la source de nos connaissances. De l'accumulation d'observations et de faits mesurables, on peut en extraire des lois générales par un raisonnement inductif, allant du concret à l'abstrait.

Francis Bacon (1561-1626), John Locke (1632-1704) et David Hume (1711-1776) étaient des philosophes empiristes.

L'empirisme s'oppose au rationalisme et à la théorie des idées innées dans notre esprit (innéisme). Il se méfie des théories et des argumentations, pour n'accepter que ce qui est réel.

Par extension, on appelle "empirisme" toute méthode qui prétend ne s'appuyer que sur l'expérience, sur les données, sans recourir au raisonnement ou à la théorie.

Dans la vie courante l'empirisme est une manière de se comporter en tenant compte principalement des circonstances et sans principes prédéterminés.
Synonyme : pragmatisme.


L'adjectif empiriste qualifie ce qui se rapporte à l'empirisme.
En philosophie, un empiriste est celui développe et soutient les thèses de l'empirisme.


L'adjectif empirique qualifie ce qui ne se fonde que sur l'expérience, sans faire appel à la théorie.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page