La Toupie  >  Dictionnaire  >  Effet cobra

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Effet cobra



Définition de l'effet cobra


L'effet cobra est un phénomène non désiré qui se produit lorsqu'une tentative de résolution d'un problème quelconque a pour effet pervers une aggravation du problème originel.

Le terme "effet cobra" trouve son origine dans une anecdote datant de l'époque de la domination britannique de l'Inde coloniale. Le gouvernement britannique était préoccupé par le nombre de cobras à Delhi et offrit donc une prime pour chaque cobra mort.

Au début, cette stratégie fut une réussite : beaucoup de serpents furent tués pour recevoir la récompense. Cependant, des gens entreprenants et malins commencèrent à élever des cobras pour gagner facilement de l'argent. Lorsque le gouvernement en prit connaissance, le programme de récompenses fut supprimé, ce qui amena les éleveurs à relâcher dans la nature leurs cobras devenus sans valeur.

La population de cobras sauvages se retrouva supérieure à celle de départ, preuve que cette "solution" du problème avait, en fait, aggravé la situation.

Il s'agit d'une anecdote qui n'a pas été prouvée, contrairement à la chasse aux rats du Viet Nam (Michael G. Vann, "Of Rats, Rice, and Race: The Great Hanoi Rat Massacre, an Episode in French Colonial History", French Colonial History, vol. 4, - 2003, p. 191-203 (DOI 10.1353/fch.2003.0027)) :
Un incident similaire se produit à Hanoi au Viet Nam, sous le régime colonial français. Le régime colonial créa un programme de primes en récompense de chaque rat tué. Pour obtenir la prime, les gens devaient fournir la queue du rat coupée.
Les responsables coloniaux, cependant, commencèrent à remarquer des rats sans queue à Hanoi. En effet, les chasseurs de rats vietnamiens capturaient les rats, coupaient leurs queues puis les relâchaient dans les égouts, pour que ceux-ci puissent procréer et ainsi produire plus de rats, augmentant les revenus des chasseurs de rats.
Pour cette raison, on le retrouve parfois écrit cob(rat) ou cobrat.

L'effet cobra est l'exemple de la loi de Campbell qui dit que "Plus un indicateur social quantitatif est utilisé comme aide à la décision en matière de politique sociale, plus cet indicateur est susceptible d'être manipulé et d'agir comme facteur de distorsion, faussant ainsi les processus sociaux qu'il est censé surveiller" (Campbell, "Assessing the impact of planned social change", Evaluation and Program Planning, vol. 2, n°1, 1979, p. 67-90 (DOI 10.1016/0149-7189(79)90048-X))

De même, la loi de Goodhart est une application politique/économique de la loi de Campbell formulée comme suit : "lorsqu'une mesure devient un objectif, elle cesse d'être une bonne mesure" (K. Alec Chrystal et Paul D. Mizen, Goodhart's Law: Its Origins, Meaning and Implications for Monetary Policy).

Définition proposée par Garwan (07/05/2020)



Accueil     Dictionnaire     Haut de page